-Lez' Arts - le forum culturel

Beaux-arts, musique, cinéma, littérature, jeux vidéo...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nicolas BOUVIER

Aller en bas 
AuteurMessage
Badiew
Lézardeux déchaîné
Lézardeux déchaîné
avatar

Masculin
Nombre de messages : 889
Age : 33
Localisation : Paris 13
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Nicolas BOUVIER   Sam 28 Juil - 1:58

Nicolas Bouvier (1929-1998)



http://nicolasbouvier.avoir-alire.com/flaneur/

Nicolas Bouvier est né au Grand-Lancy le 6 mars 1929, son père était alors directeur de la Bibliothèque publique et universitaire de Genève. Il est décédé récemment dans notre ville, le 17 février 1998

Ecrivain, poète, photographe et iconographe passionné, il choisit de découvrir le monde et commence, à l'âge de 17 ans, par un voyage en Laponie. Il parcourt ensuite pendant 4 ans, avec le peintre Thierry Vernet, la Yougoslavie, la Turquie, l'Iran et le Pakistan, périple qui trouve son écho dans l'Usage du Monde, paru en 1963, devenu livre culte de la nouvelle génération des écrivains voyageurs.

Captivé par le Japon, il publie deux livres sur ce pays, Japon en 1967 et Chronique japonaise huit ans plus tard.

Après avoir quitté en 1970 la Société suisse des écrivains, qu'il estimait trop réactionnaire, il crée avec d'autres jeunes auteurs le Groupe d'Olten, dont les hérauts furent Max Frisch et Friedrich Dürrenmatt.

Le Poisson-scorpion, récit fiévreux et halluciné d'un voyage à Ceylan, paraît en 1981. Ses poèmes, réunis dans le recueil Le dehors et le dedans datant de 1982, ont été récemment complétés aux Editions Zoé.

Dans les années 1990, il publie Journal d'Aran et d'autres lieux (1990), Routes et déroutes (1992), Le hibou et la baleine (1993) et reçoit, en 1995, le Grand Prix Ramuz pour l'ensemble de son oeuvre.



Si je vous parle de Bouvier, c'est pour vous présenter son ouvrage le plus important :



L'usage du monde (parution 1963)

Ce récit est celui d'un voyage, effectué entre juin 1953 et décembre 1954 par Nicolas Bouvier, le narrateur, et le peintre Thierry Vernet qui quittera le "navire" un peu avant la fin.

Les deux compagnons démarrent le périple depuis la suisse à bord d'une fiat toppolino, le récit s'ouvrant en yougoslavie, puis parcourent les balkans, via Belgrade. Ils traversent ensuite la Turquie, rejoignent l'Iran dont ils connaissent l'hiver qui les oblige à une longue halte dans la ville de Tabriz... puis le Pakistan, tant bien que mal tant les routes et les conditions sont terribles, et enfin l'afghanistan, ou le récit s'achève à l'orée du mythique Khyber Pass : la porte du sous-continent Indien.





Je ne saurais restituer comme l'écriture de Bouvier est fine et émouvante. Les caractères des Hommes croisés ici et là, dans cet Orient encore lointain et méconnu, sont retranscrits avec une grande affection, une humanité sans bornes. Le monde est dépeint avec la concision et l'intelligence de celui qui a pris le temps de voyager, de s'imprégner, de se transformer au fil des découvertes.

Cette poésie, sage et modeste, nous entraine tout au long d'un voyage dans un autre temps, entre déboires** dans le désert pakistanais et rencontres jubilatoires souvent bien arrosées avec des fratries serbes ou des intellectuels persans (ah le vin blanc fruité des coteaux iraniens !).

Thierry Vernet accompagne gracieusement la narration grâce à ses peintures, qui se glissent ponctuellement entre les pages, et nous permettent d'apprécier , dans son style très particulier, les traits d'un visage ou les courbes et flêches d'une mosquée.



J'ai refermé ce livre avec la nostalgie d'un périple que je n'ai pas effectué et cette envie dévorante de tout troquer pour un sac à dos. Il se lit d'une traite et remet les pendules à l'heure quant au sens du voyage, et sur tout ce que l'on a à gagner en se décentrant de sa culture d'origine, même temporairement, et en s'oubliant à la curiosité.

J'ose espérer que cette lecture vous fera passer un grand moment, même pour les plus casaniers d'entre vous Laughing
C'est par ailleurs une oeuvre assez célèbre qui aura influencé et bercé toute une génération de routards, et encore ceux d'aujourd'hui.

Quelques extraits

Ce jour-là, j'ai bien cru tenir quelque chose et que ma vie s'en trouverait changée. Mais rien de cette nature n'est définitivement acquis. Comme une eau, le monde vous traverse et pour un temps vous prête ses couleurs. Puis se retire, et vous replace devant ce vide qu'on porte en soi, devant cette espèce d'insuffisance centrale de l'âme qu'il faut bien apprendre à côtoyer, à combattre, et qui, paradoxalement, est peut-être notre moteur le plus sûr. - Nicolas Bouvier dans l'usage du monde...



** Ce voyage ne fut pas une mince affaire : plusieurs fois Bouvier et Vernet tombèrent malades, gravement, ou passèrent à deux doigts de la mort dans de terribles accidents (je vous laisse découvrir). Ils sont souvent ruinés, la voiture tombe en rade au fin fond de l'Iran (pas encore de mondial assistance), et c'est par ailleurs au travers de ces galères, entre autres, qu'ils noueront des amitiés improbables, qu'ils seront poussés à rester chez un hôte improbable, et qu'ils vivront des aventures incroyables. Le véritable voyage ne se fait pas sans difficultés, sans relief, sans aspérités auxquelles suspendre les moments de bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nicolas BOUVIER   Mar 11 Sep - 23:11

J'ai vu que le scorpion poison traîne sur ton bureau et si je le dégustai?
Revenir en haut Aller en bas
Badiew
Lézardeux déchaîné
Lézardeux déchaîné
avatar

Masculin
Nombre de messages : 889
Age : 33
Localisation : Paris 13
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Nicolas BOUVIER   Sam 22 Sep - 19:13

bah non il est en bois, mais sinon tu peux lire le livre Razz

attention cependant, le poisson-scorpion presente beaucoup plus d'aretes que l'usage du monde, vu qu'il s'agit du recit d'une longue decrepitude
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nicolas BOUVIER   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nicolas BOUVIER
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nicolas BOUVIER (Suisse)
» Nicolas BOUVIER (Suisse)
» Nicolas Bouvier.
» Le Landais Volant de Nicolas Dumontheuil
» Biographie de Nicolas.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-Lez' Arts - le forum culturel :: Les littéraires :: Théâtre, Policier et autres genres-
Sauter vers: