-Lez' Arts - le forum culturel

Beaux-arts, musique, cinéma, littérature, jeux vidéo...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vos critiques cinéma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Lolo992
Lézardeux d'argent
Lézardeux d'argent
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4040
Age : 50
Localisation : Denain Nord de la France
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Vos critiques cinéma   Dim 22 Oct - 22:26

florentestbeau a écrit:
est-ce que quelqu'un a vu Hostel où participe tarantino ? envie d'une critique.
Tu peux aussi aller sur l'autre forum de Richter où on décortique un peu ce film section films de nos jours.
http://horreur.cultureforum.net/index.forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salem
Lézardeux de bronze
Lézardeux de bronze
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3552
Age : 37
Localisation : not' bon poitou, vindiou
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: Re: Vos critiques cinéma   Sam 28 Oct - 4:10

ou sur horreur.net... (pas taper, Richter!)

La compagnie des loups (1984) de Neil Jordan.


Adapté d'une nouvelle d'Angela Carter, ce film nous embarque au coeur des rêves de la jeune Rosaleen. Dans ses songes, elle voit ses jouets s'animer de façon inquiétante et imagine, non sans un sourire, sa grande soeur agressée, dans une sombre et mystérieuse forêt, par une meute de loups gracieux et sauvages... Empruntant la forme du conte, respectant ses codes, ce film apparaît au premier abord plutôt destiné aux enfants (sans que ce soit aseptisé pour autant, les gosses sont très friands d'histoires effrayantes avec des monstres), mais les quelques scènes de métamorphose d'hommes en loups enjoignent à ne pas montrer ce film à des enfants! Rosaleen d'ailleurs n'est plus tout à fait une enfant et s'éveille à la sensualité, bravant les recommandations faites par sa grand-mère à propos d'une catégorie toute spéciale de loups "qui ont les poils à l'intérieur", lol.
"Petites filles, jamais en chemin ne vous arrêtez ; jamais ne faites confiance à l'étranger, car nul ne sait comment cela peut se terminer. Plus vous êtes jolies, plus il faut être avisées, car l'homme le plus séduisant peut être un loup déguisé. Aujourd'hui comme demain, restez donc sur vos gardes, car sous les paroles les plus belles, se cachent les dents cruelles."
C'est très imprégné de morale, mais Rosaleen est très tentée par l'interdit... Le petit chaperon rouge va-t-il se laisser attraper par le loup?
Bien plus que l'histoire mignonette, qui n'est pas inintéressante pour autant, métaphore de l'éveil sensuel, c'est bien plutôt l'esthétisme de ce film qui a retenu toute mon attention, un esthétisme onirique, voire baroque, qui en a sûrement inspiré plus d'un (Burton, Gilliam).



Julien Donkey-boy (1999) de Harmony Korine
"Julien donkey-boy"a pour interprète Ewen Bremner (Spud dans Trainspotting), un schizophrène qui vit quelque part à Long Island au sein d'une famille particulièrement larguée. Son père, joué par Werner Herzog, est un veuf dépressif qui porte régulièrement un masque à gaz. Il écoute "Coo Coo Bird" de Clarence Ashley et boit du sirop pour la toux à la recherche d'une défonce naturelle. Le frère cadet de Julien passe le plus clair de ses journées à répéter des mouvements de lutte gréco-romaine, dirigé par son père qui veut faire de lui le premier battant de la famille. La grand-mère (interprétée par Joyce Korine elle-même) joue avec son petit caniche blanc. La seule personne qui semble s'inquiéter de Julien est sa soeur, interprétée par Chloë Sevigny." (source : ED Distribution où un extrait est disponible)

Un film complètement barré, déroutant, qui ne laisse que des souvenirs épars, mais on ne peut oublier le gars manchot qui malgré tout assure trop à la batterie (avec ses pieds bien entendu), ou encore l'entraînement aux limites de l'absurde que s'impose le frère du héros pour devenir champoin de lutte, ou que son père lui impose...
J'ai quand même bien plus accroché sur son premier film "Gummo" qui nous dépeint une ville peuplée de freaks en tous genres, montrés rebutants, malfaisants, bref le mythe de l'Amérique profonde dégénérée... mais pas si éloignés des gens dits normaux, et plutôt attachants.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos critiques cinéma   Sam 28 Oct - 17:49

Oui, sur Horreur.net : Hostel

Sanjuro – Akira Kurosawa :

« Dans un temple, 9 samouraïs complotent contre le majordome Kurofuji, qui est selon eux responsable d'une gestion désastreuse et corrompue du territoire. Ils sont arrivés à obtenir l'appui du gouverneur de la police Kikui, et sont en train de mettre au point leur plan. C'est alors qu'entre en scène Sanjuro, qui, alors qu'il s'était arrêté ici pour dormir, a surpris la conversation des 9 jeunes hommes. »

« Sanjuro » (1962) est la suite de « Yojimbo, le garde du corps » et a aussi influencé Sergio Leone pour son premier film de la trilogie des dollars. Dans les rôles principaux, Toshirô Mifune et Tatsuya Nakadai (les deux acteurs fétiches de Kurosawa), encore une fois ennemis (même si dans un premier temps, le personnage de Nakadai, « Muroto » n’en à pas conscience), sont absolument fascinants. Le premier, débraillé et impoli mais au final plus intelligent, sage et rusé qu’il n’y parait, se veut a la fois pacifiste et humaniste, grâce aux conseils de la femme du gouverneur (même si il sera forcé de tuer pour la justice et à cause des bafouilles de ces 9 protégés, se qui le mettra hors de lui) comme Kurosawa aime si bien le montré. Le second, très classieux et noble, représente la corruption et la soif de pouvoir tout en restant loyal et digne. Tout deux sont des sabreurs hors pair qui, bien évidemment devront s’affronter à un moment du film (ou jaillira un bien beau jet de sang qui fait fort penser aux effets de Kinji Fukasaku dans « Combat sans code d’honneur » qui inspireront Quentin Tarantino pour Kill Bill).

Tout comme «Yojimbo », le film est traité sur un ton humoristique notamment grâce au 9 samouraïs complètement fascinés par le personnage de Mifune, a l’instar des villageois de «Yojimbo » mais reste aussi une œuvre extrêmement poétique (les diverses scènes avec les camélias, la manière de filmer, la morale,…). Sorte de film d’action au temps des samouraïs, « Sanjuro » n’as pas finis d’épater.

Les + :
- Mifune et Nakadai sont exemplaires.
- Un film poétique, moralisateur et amusant.
- Le noir et blanc est superbe

Les - :

- /

10/10

Revenir en haut Aller en bas
Salem
Lézardeux de bronze
Lézardeux de bronze
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3552
Age : 37
Localisation : not' bon poitou, vindiou
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: Re: Vos critiques cinéma   Sam 11 Nov - 20:58

Avida de Benoît Delépine et Gustave Kervern.
En gros, l'histoire : Un sourd-muet et deux drogués à la kétamine ratent l'enlèvement du chien d'une milliardaire plantureuse. Elle en profite pour les forcer à réaliser ses dernières volontés.



Ce film est encore moins abordable pour le grand public que le précédent, AALTRA (dont l'humour fait quand même l'unanimité), car cette fois les deux furieux grolandais ont poussé la métaphore à l'extrême pour nous conter leur vision de notre société, et ce de manière surréaliste, très poétique.
On suit nos deux accolytes au sein d'un paradis fiscal, où les riches, qui ont de l'argent à ne plus savoir qu'en faire, possèdent des "esclaves modernes". Gustave Kervern campe un de ces esclaves, sourd-muet, qui s'occupe des toutous de son patron (il fait jouer les rott avec un poupon!), mais un évènement met son patron HS, et le sourd-muet atterrit à l'hôpital psychiatrique. Il est ensuite placé dans un zoo, où il retrouve d'autres esclaves, comme l'homme à la tête de scotch (Benoît Delépine), accro à la kétamine (avec un autre employé du zoo, ils se tirent mutuellement des fléchettes de kétamine, et celui qui reçoit la dose en premier ne doit pas s'effondrer avant d'envoyer sa dose à l'autre). C'est dans ce cadre qu'ils enlèvent le chien de la plantureuse milliardaire Avida, et que les choses commencnt à prendre une autre tournure. Ils croisent la route de Philippe Vuillemin (le taxidermiste incompris), de Albert Dupontel (le garde du corps maladroit; une scène qu'il a improvisé est coupée au montage mais trouvera sa place dans les bonus du DVD)... On trouvera avec surprise Claude Chabrol en zoophile débonnaire (sa séquence est cultissime), il y a aussi une apparition de Stéphane Sansévérino (le captif chantant), Bouli Lanners (le patron du zoo), Kati Outinen (la femme à la bonbonne d'eau), le dessinateur Luz qu'on aperçoit dans une armoire, et Rokia Traoré, la chanteuse malienne à la voix d'or...
Dali et Bunuel sont des influences directes affichées explicitement, ce ne sont sûrement pas les seules, mais on peut pitêtre apprécier quand même le film sans forcément connaître celles-ci... quoi que! Les avis étant très partagés sur ce film, il en aurait ennuyé plus d'un... j'ai pour ma part beaucoup aimé ce film tant du côté du contenu que de sa mise en forme, et il prend toute son ampleur lors du tableau final, qui m'a toute émouvue... Chapeau bas à ces deux sieurs grolandais! Et pis il a été reproché à Gustave Kervern de ne montrer que des freaks dans ses films : quel outrage, alors qu'il se met lui-même en scène, ainsi que ses amis! Effectivement, ils ne trimballent pas des gueules chères à hollywood, mais nous non plus hé...
"Le train-train quotidien
Va bientôt dérailler
Qui veut rester dedans
N’a qu’à bien s’accrocher"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richter
Lézardeux immortel
Lézardeux immortel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12699
Age : 34
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Vos critiques cinéma   Dim 21 Jan - 4:49



Vienne, dans les années 1900. Surgit un jour le charismatique et mystérieux illusionniste Eisenheim (Edward Norton), qui ne tarda pas à devenir l'homme le plus célèbre de la ville, l'incarnation vivante d'une magie à laquelle personne n'osait plus croire...
Mais la gloire d'Eisenheim est intolérable au Prince héritier Leopold (Rufus Sewell), dont la popularité décroît à mesure que grandit celle de ce showman consommé. Rationaliste convaincu, avide de pouvoir, le Prince a une raison supplémentaire de jalouser Eisenheim : ce dernier fut le grand amour de jeunesse de sa fiancée, la belle Sophie von Teschen (Jessica Biel, La Marie Madeleine de 7 à la maison), qui nourrit encore pour lui de très tendres sentiments.
Décidé à écarter ce rival, Leopold charge son homme de confiance, l'inspecteur Uhl (Paul Giamatti), d'enquêter sur l'illusionniste et de dévoiler ses impostures. Une partie serrée s'engage entre les deux hommes...

Après Le Prestige de Christopher Nolan avec Christian Bale et Hugh Jackman, revoici le monde de la magie du début du siècle a nouveau sur les écrans.
Plus fort que Garcimore, Majax et Copperfield réunis, voici Eisenheim, sorte d'Oudini du mystique qui fait des choses rigolotes en bougeant à peine des mains !!
Bon le film est plutôt moyen, ni mauvais ni top, de jolis décors de Vienne 1900, de jolis costumes, spoil une fin à la scoobidoo...etc

Par contre, on a eu des voisins de derrière plutôt mal polis...une dame dont le portable a sonné et le pire, c'est qu'elle a répondu...donc je lui ai un peu gueulé dessus et le gars m'a dit de rester poli...lolant !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arts.forumculture.net
Daminou
Lézardeux de bronze
Lézardeux de bronze
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3071
Age : 33
Localisation : Tours
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: Re: Vos critiques cinéma   Dim 21 Jan - 15:20

Y des gens qui abusent dans les salles de ciné.
C'est comme ci il payés leur place pour faire chier les autres
J'étais pas mécontent de le voir car j'adore trop Edward Norton et y aller à mon cousin adoré Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ghoulish
Lézardeux vétéran
Lézardeux vétéran
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7405
Age : 38
Localisation : Epernay
Date d'inscription : 14/12/2006

MessageSujet: Re: Vos critiques cinéma   Dim 21 Jan - 22:26

il faut leur péter la gueule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.anxiogen.site.cx/
Mezzo
Lézardeux fou-furieux
Lézardeux fou-furieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2553
Age : 33
Localisation : au Scumm Bar
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Vos critiques cinéma   Mer 24 Jan - 0:19

Ce weekend, je suis allée voir "Jacquou le croquant" du fait de la nostalgie que j'éprouvais de la vieille série que j'ai en dvd (que je viens de visionner entièrement).
"Jacquou le Croquant" est un feuilleton télévisé français en 6 épisodes de 50 minutes, en couleur, réalisé par Stellio Lorenzi et diffusé du 4 octobre au 8 novembre 1969 sur la deuxième chaîne de l'ORTF.


Cette série est remarquable, le jeu des acteurs est sensas", et on s'attache vite aux personnages...

C'est donc avec espoir que je suis allée voir le nouveau film sorti la semaine dernière, avec en tête d'affiche Gaspard Ulliel.
Aux vues des critiques, je m'attendais à tout et j'ai été plutôt agréablement surprise...déjà pour la beauté des paysages (tournée en Roumanie, là où il n'y a pas de fils électriques lol), la reconstitution des villages d'époque, les costumes, puis l'histoire n'est pas trop mal conçue malgré des redondances et quelques erreurs.
Rien ne vaut la série des années 60, mais j'avoue que le film n'est pas le gros navet qu'ils annoncaient dans les critiques.

Voici un petit résumé:
Descendant des croquants, des paysans révoltés de 1630, Jacquou grandit dans la misère, et devient très tôt orphelin.
Devenu adulte, il decide alors de venger les siens et se rebeller contre le Comte de Nansac, celui qui a tué toute sa famille et qui exploite les paysans...



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daminou
Lézardeux de bronze
Lézardeux de bronze
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3071
Age : 33
Localisation : Tours
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: Re: Vos critiques cinéma   Mer 7 Fév - 18:10

J'ai été voir Rocky Balboa
Meme vieux il impressionne toujours

Ce dernier (je pense) de l'histoire de l'étalon Italien est le plus émouvant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richter
Lézardeux immortel
Lézardeux immortel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12699
Age : 34
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Vos critiques cinéma   Sam 10 Fév - 15:37

Pas vu et je ne pense pas aller le voir au cinéma...j'ai dû mater juste le premier (qui est sympa) mais ça s'arrête là, je suis pas fan de Rocky !!
Les critiques en tout cas ont l'air d'être assez bonnes !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arts.forumculture.net
Daminou
Lézardeux de bronze
Lézardeux de bronze
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3071
Age : 33
Localisation : Tours
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: Re: Vos critiques cinéma   Sam 10 Fév - 15:39

C'est un des plus émouvant.
Je vais faire un topic sondage pour savoir lequel préféré vous
Je peut le mettre ou ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richter
Lézardeux immortel
Lézardeux immortel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12699
Age : 34
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Vos critiques cinéma   Sam 10 Fév - 15:41

Dans Autres genres !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arts.forumculture.net
Daminou
Lézardeux de bronze
Lézardeux de bronze
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3071
Age : 33
Localisation : Tours
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: Re: Vos critiques cinéma   Sam 10 Fév - 15:43

Ok je vais faire çà
J'espere que çà vous interessera Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos critiques cinéma   Dim 11 Mar - 20:05

Le festin Chinois

petite comédie excentrique des plus sympathique qui nous donnent l'eau à la bouche.

Malgré un jeux parfois énervant et lourd,l'interprétation des acteurs(trices) tous plus loufoques les uns des autres en reste pour le moin excellent.

Mais il n'empeche que ce festin chinois ce déguste avec grand plaisir et on en reprendrait bien une deuxième fois. confet



Dernière édition par le Dim 11 Mar - 20:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ghoulish
Lézardeux vétéran
Lézardeux vétéran
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7405
Age : 38
Localisation : Epernay
Date d'inscription : 14/12/2006

MessageSujet: Re: Vos critiques cinéma   Dim 11 Mar - 20:07

tiens, c'est curieux, je suis tenté par celui-là aussi. en plus, il parait que ça donne faim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.anxiogen.site.cx/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos critiques cinéma   Dim 11 Mar - 20:13

ghoulish a écrit:
tiens, c'est curieux, je suis tenté par celui-là aussi. en plus, il parait que ça donne faim.

Tu peux te jeter dessus,il est des plus sympa.

Et oui en plus il donne faim... tongue
Revenir en haut Aller en bas
Lolo992
Lézardeux d'argent
Lézardeux d'argent
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4040
Age : 50
Localisation : Denain Nord de la France
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Vos critiques cinéma   Dim 11 Mar - 20:17

Excellent film vu au ciné. Il faut voir :-la dextérité des acteurs pour la confection des différents plats, -la beauté des plats, -l 'humour du film ,-la réalisation de Tsui Hark qui n'a pas son pareil pour filmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ghoulish
Lézardeux vétéran
Lézardeux vétéran
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7405
Age : 38
Localisation : Epernay
Date d'inscription : 14/12/2006

MessageSujet: Re: Vos critiques cinéma   Dim 11 Mar - 23:01

ça tombe bien, le dvd collector est dans le centre culturel de mon leclerc, j'ai l'impression que personne n'en veut... alors je crois remédier à ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.anxiogen.site.cx/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos critiques cinéma   Ven 16 Mar - 21:49

Pour ma part j'ai très récemment vu "Le prestige" (du toujours très talentueux Christopher Nolan), ainsi "son of the man" (Alfonso Cuaron)
Ces deux films aux antipodes l'un de l'autres peuvent etre à juste titre considérer comme deux des meilleurs films de la pourtant riche année 2006.

Le prestige film tiroir narrant la rivalité obsessionelle (qui peut évoquer celle de Keitel et Carradine dans l'excellent Duel) et parfois absurde qui anime deux magiciens (Christian Bale et Hugh Jackman tout deux tès bon) qui ont fait de leur métier leur art et leur mode de vie.
Comme toujours chez Nolan outre une beauté formel saisisante (une angleterre Victorienne particulièrement bien saisie) et un montage à couper littéralement le souffle, le films accumule les fausse pistes et les revirement de situation. Le final tout simplement magistral (qui m'a carrément empéché de dormir) alimente et légitime ce vertigineux et indéfinissable jeu de faux semblants qui s'incarne comme un réflexion tès habile sur le pouvoir de l'imge et la perversité de l'illusion spectaculaire. Le désir d'etre illusionné et dupe est parfaitement jouissant. Et cerise sur le gateau (une cerise considérable pour moi) David Bowie fait partie de la distribution.

Son of the man (aka "le fils de l'homme") s'appréhende plus difficilement. Film plus d'anticipation que science fiction renouvel un genre malmené ces derniers temps : celui qui pense un futur pronfondément péssimiste. Nous sommes en 2027 les femmes ne peuvent plus procréer depuis 19 ans, une seule demeure enceinte dans un angleterre, régime pourissant et totalitaire aux accents Auschwitziens, croulant sous une immigration intensive et rythmée par les actions terroristes. Armé d'un scenario d'une grande crédibilité, de formidable acteurs (Owen Wilson en tête) Alfonso Cuaron agit comme un virtuose. Sa mise en scène inspirée et novatrice se distingue par un goût pour les plans séquences (qui renforce l'horreur de certaines situations et les rends presque palpable) qui maintiennent une tension permanente et haletante presque insupportable qand la terreur surgit. La dernière demi heure tient du miracle, opéra sanglant très "cinema réalité" expréssive et documentaire elle touche au chef d'oeuvre, dégoute et destabilise chaque seconde. Rarement une fin ne m'avais autant fascinée et accrochée...
Bref ce film est inoubliable sublime, rayonnant, noir et désespérement péssimiste. La mise en scène d'une rare virtuosité accompagnée d'un B.O qui prend le meilleur du nostalgique (magnifique séquence avec "in the court of the crimson king", s'il vous plait) et qui ainsi rappel l'horreur actuelle dans laquelle sont plongés le personnages.

Voila deux sublimes réussites que vous vous devez de voir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos critiques cinéma   Ven 16 Mar - 21:52

J'ai tapé trop vite sur le clavier, désolé pour les fautes.
Revenir en haut Aller en bas
Daminou
Lézardeux de bronze
Lézardeux de bronze
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3071
Age : 33
Localisation : Tours
Date d'inscription : 17/06/2006

MessageSujet: Re: Vos critiques cinéma   Sam 17 Mar - 0:17

Profitez du printemps du cinéma 3euros50 la place
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ghoulish
Lézardeux vétéran
Lézardeux vétéran
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7405
Age : 38
Localisation : Epernay
Date d'inscription : 14/12/2006

MessageSujet: Re: Vos critiques cinéma   Sam 17 Mar - 0:28

3,50 euros ça fait trois bons dvd à noz. king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.anxiogen.site.cx/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos critiques cinéma   Sam 24 Mar - 13:48

Predator:

Des le départ le ton est donné et l'ambiance posée.Une foret équoitoriènne,un commando surentrainé et un monstre des plus redoutable à la recherche de trophée(crâne humain).

Il n'en fallait pas moin pour donner au cinéma l'un des plus grand survival de science-fiction.

Même après 20 ans Predator reste un must et n'a pas pris une ride,a voir et revoir sans modération.

10/10


Predator 2:

Suite du film mythique de 1987,Predator 2 est des plus réussi.L'atmosphère du film est oppressante et l'action au rendez-vous.

Des le commencement ont sait que ce film va nous scotcher à nôtre fauteuille.

9/10
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos critiques cinéma   Mar 3 Avr - 18:07

Silent HilL:

Très bonne surprise dans le genre,esthetiquement c'est très réusi et l'intrigue ce laisse suivre avec plaisir.

A tout ça vient se greffer un jeu d'acteurs(trices) des plus correct et quelques scènes bien craspec.

N'étant pas une grand fan de l'univers des jeux video,donc je ne peux juger par rapport à ça.Mais pour ce qui est du film en lui même et bien il est des plus intéressant et prenant.

8,5/10


Jarhead:

Jarhead est pour moi le film de guerre que l'on peut placer sans aucun problem entre full métal jacket et platoon.(pour ne citer qu'eux)

L'ambiance du film et l'interprétation sont tout simplement magistral.Jarhead nous portes tout au long de son histoire dans l'univers de ces Marins à la fois touchant et tête à claques,et ou l'humour crue et les scènes chocs viennent émouvoir le téléspectateur.

Une véritable petite bombe dans le cinéma de guerre.

10/10


--------------------------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos critiques cinéma   Mer 4 Avr - 2:08

2001 maniacs:

Film sanguilonant à l'humour noir et cru doté d'un scénario des plus sympathique.

Les amateurs de nichons seront aux anges.



8/10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vos critiques cinéma   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vos critiques cinéma
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Critiques cinéma
» Nokas de Erik Skjoldbjærg (le réalisateur du Insomnia original)
» Jane Austen au cinéma : livres critiques
» Les Perles de la Critique Ciné
» Quizz Le cinéma d'horreur en Image N°4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-Lez' Arts - le forum culturel :: Les cinéphiles :: Divers-
Sauter vers: