-Lez' Arts - le forum culturel

Beaux-arts, musique, cinéma, littérature, jeux vidéo...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Enki BILAL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Enki BILAL   Mer 18 Avr - 4:38

Enki Bilal



itinéraire d'un artiste multimédia
Enki Bilal est né en 1951 à Belgrade d'une mère tchèque et d'un père bosniaque. Il vit sa première décennie dans la Yougoslavie de Tito. A cette époque naît sa passion du dessin. Ce sera aussi l'accumulation d'une iconographie intime.


Le Bol maudit


exterminateur 17

En 1961, ses parents s'installent en banlieue parisienne. Découverte d'une nouvelle langue, d'une nouvelle culture mais aussi découverte de la BD.
Après un court passage aux Beaux-Arts en 1972, Bilal remporte un concours de bande dessinée organisé par Pilote. Commence sa carrière professionnelle de dessinateur.


La croisière des oubliés

Histoires courtes dans Pilote, albums avec le scénariste Pierre Christin, collaboration à Métal Hurlant et finalement création de deux séries en tant qu'auteur complet, Bilal a déjà une longue carrière dans la BD.


Les Phalanges de l'ordre noir


La foire aux immortels

Mais sa curiosité graphique l'a amené à multiplier les expériences. Auteur des décors et des costumes du ballet Roméo et Juliette en 1991 et illustrateur prolifique, il a travaillé de nombreuses techniques. Peinture, retouches et détournements de photographies, verres peints, hachures, couleurs directes etc.


Los Angeles, L'Étoile oubliée de Laurie Bloom


Cœurs sanglants

Recueils d'illustrations et expositions ont présenté et complété ses travaux. En 1982, il peint sur plaque de verre certains des décors de La vie est un roman, film de Resnais. Il reviendra au cinéma, comme réalisateur cette fois, en 1989 avec Bunker Palace Hotel et en 1997 avec Tikho Moon.*
La carrière d'Enki a déjà été distinguée par le Grand Prix du 14ème festival d'Angoulême en 1987.
En 1993, Froid équateur est désigné "livre de l'année" tout genre confondu par le magazine Lire.

(Calliope # 7 - déc. 2006 / janv. 2003)

* et Immortel, ad vitam en 2004


la femme piège


Dernière édition par le Sam 27 Oct - 14:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enki BILAL   Mer 18 Avr - 5:14

Biblio
Les commentaires en italique sont tirés d'un site de fans de Bilal. Je mettrai les miens au fur et à mesure. En ce qui concerne les éditeurs, j'ai toujours un doute sur qui a édité en premier quoi entre Dargaud et les humanos. Ca a régulièrement changé de mains... je suppose qu'il a dû y avoir une jolie gueguerre d'avocats entre les deux maisons... Very Happy



La croisières des oubliés
, 1975
Première histoire: La police, l'armée et l'état se réunissent pour parler de l'individu 50/22B, révolutionnaire que l'on retrouve dans tous les événements importants qui ont marqué le siècle (Cuba, Black Panther, etc...). Au cours de la réunion, les participants disparaissent les uns après les autres, dans une mystérieuse cave...(l'individu 50/22B est un personnage que l'on retrouve dans de nombreux autres albums de Bilal)
Deuxième histoire: Dans les landes, un village entier et tous ses habitants se soulèvent peu à peu dans les airs. L'armée et l'état vont tenter de stopper la dérive de ce village...



L'appel des étoiles, 1975
Cet album est la première édition de Le bol maudit.
Le premier album solo de Bilal : plusieurs histoires courtes écrites et dessinées par Bilal de 1971 à 1974.



Le vaisseau de Pierre, 1976
éd. Dargaud - textes de Pierre Christin
L'histoire: Des promoteurs immobiliers cherchent à construire un énorme conplexe balnéaire dans un style dénaturant le paysage. C'était sans compter sur les habitants du village...



La ville qui n'existait pas, 1977
éd. Dargaud - textes de Pierre Christin



Mémoires d'outre-espace, 1978



Exterminateur 17, 1979
Les humanoïdes associés - textes de Dionnet
Il existe deux versions de cette album: une première version (1979) et une version recolorisé (même scénario, même vignettes, mais des images retouchées et recolorisées, album sorti en 2002).



Les Phalanges de l'Ordre Noir, 1979
éd. Dargaud - textes de Pierre Christin
Un groupuscule d'anciens franquistes sème la terreur dans les anciens villages qui leur résistait, 10 ans après la chute du régime.



La foire aux immortels, 1980
Premier volume de la trilogie Nikopol.
Paris, 2023. La ville est dirigée par le fasciste Choublanc. Intrigue politique, où les dieux côtoient le peuple parisien scindé en deux...



Crux universalis, 1982
album épuisé
illustrations de romans de Jules Vernes ou d'autres livres (Journal d'un monstre, etc...), d'autres illustrations que l'on peut trouver dans l'Etat des stocks...



Die Mauer, 1982
Portfolio, collection futuropolis. Les extraits sont tirés de "L'état des stocks".



Le bol maudit, 1982
éd. Futuropolis
Réédition de L'appel des étoiles



Partie de Chasse, 1983
éd. Dargaud - textes de Pierre Christin
textes de Pierre Christin
D'anciens communistes des pays de l'est se retrouvent pour une partie de chasse au cours de laquelle ils se remémorent les péripéties du régime. Le séjour avérera sanglant.



Images pour un film, 1983
éd. Dargaud
textes de Jean-Marc Thevenet, Brno Nuytten
interviews de Alain Resnais, Enki Bilal, Jacques Saulnier, Louis Lapeyre, Jean-Marie Vives.
photos de plateau de Claude-Raymond Dityvon
Il s'agit d'un album regroupant illustrations et explications de la technique de Glass Painting, utilisée lors du tournage du film "La vie est un roman" d'Alain Resnais.



Los Angeles - l'étoile oubliée de Laurie Bloom, 1984
textes de Pierre Christin
Vrai-faux reportage sur une star oubliée.



La Femme piège, 1986
éd. Dargaud - avec un hors série de Libération encarté à l'intérieur
Second volume de la trilogie Nikopol.
2025: Après le décès de John, Jill s'enfonce doucement dans un délire meurtrier où elle croit tuer tous ses amants. Journaliste, elle couvre des événements militaires se déroulant à Berlin, envoyant en 1993 ses reportages grâce à son script-walker.




L'état des stocks, 1986



Hors jeu, 1987
textes de Patrick Cauvin



Coeurs Sanglants et autres faits divers, 1989
textes de Pierre Christin
Un mystérieux assassin frapppe dans les villes d'Alger et d'ailleurs. Qui est cet homme au curieux outil ensanglanté, au visage toujours masqué ?



Froid équateur, 1992
Les humanoïdes associés
Troisième volume de la trilogie Nikopol.
Nikopol-fils, qui a arrêté la politique, recherche son père. Parcours original des deux personnages dans un futur déroutant.




Bleu sang, 1994
Contact amoureux de Jill Bioskop et Alcide Nikopol. Horus n'est jamais très loin.

La trilogie Nikopol, 1995
Il s'agit d'un album regroupant les trois volets de la trilogie.



Tykho Moon - Livre d'un film, 1996
Le scénario du deuxième film de Bilal, richement illustré.



Mémoires d'autres temps, 1996
Les humanoïdes associés
sous-titré "Histoires courtes 1971/1981", ce recueil réunit des histoires parues dans Pilote, le magazine Lucky Luke, Métal Hurlant, (à suivre), J'ai lu, libération et le Monde.



Le Sommeil du Monstre, 1998
Les humanoïdes associés
L'action se déroule dans un futur relativement proche (durant le 21ème siècle); le héros, Nike HATZFELD, possède une mémoire phénoménale, et tout au long de l'album, nous remontons avec lui dans ses souvenirs jusqu'au jour de sa naissance. Mais cette mémoire exceptionnelle ne convient pas à tout le monde. Ainsi, une organisation sectaire oculte, l'Obscurantis Order, qui cherche à détruire La Pensée, La Science et La Culture et La Mémoire, décide de mettre la main sur Nike. Va s'engager une lutte entre l'Obscurantis Order et le FBII (Federal Bureau of International Investigation)...

Visioni di fine milleno, 1998
L'album d'une exposition de Bilal.



L'état des stocks, 1999
Tour d'horizon de l'oeuvre de Bilal.



Un siècle d'amour, 1999
avec Dan Franck, éd. Fayard
une très belle symbiose entre textes et illustrations. Treize portraits de femmes, treize nouvelles du XXème siècle.



Magma, 2000
Encore un léger tour d'horizon de l'oeuvre de Bilal



enkibilalandeuxmilleun, 2001
Catalogue de l'exposition présentée à la Bibliothèque historique de la ville de Paris (janvier - avril 2001).



Le sarcophage, 2001
Christin et Bilal transforment en Musée de l'Avenir le site de Tchernobyl. Un album a la fois cynique, pédagogique, visionnaire ?



Trente-deux Décembre, 2002
Les humanoïdes associés
Le deuxième volet de la trilogie entamée avec Le sommeil du monstre



Rendez vous à Paris, 2006
éd. Casterman
Troisième volet.



Quatre ?, 2007
éd. Casterman
dernier volume d'une trilogie devenue tetralogie.
Revenir en haut Aller en bas
Richter
Lézardeux immortel
Lézardeux immortel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12699
Age : 34
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Enki BILAL   Mer 18 Avr - 11:06

Honte à moi, je n'ai dû lire que le sommeil du monstre !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arts.forumculture.net
Numéro6
Lézardeux over-booké
Lézardeux over-booké
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1645
Age : 34
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Enki BILAL   Mer 18 Avr - 12:11

Quand à moi je n'ai lu que Mémoires d'outre espace, recueil de plusieurs petites histoires. Si quelques unes valent le coup, d'autres par contre sont assez moyennes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florentestbeau
Lézardeux over-booké
Lézardeux over-booké
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1957
Age : 33
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Enki BILAL   Mer 18 Avr - 12:55

bin j'en ai lu un peu plus mais j'ai du mal avec Bilal !!!! les scenar sont souvent trop prise de tête, et du coup même si c'est assurément un grand dessinateur j'ai un peu de mal à me mettre vraiment dans son oeuvre !

il devrait faire équipe avec des scenaristes à la hauteur de son talent !! mais je ne pense pas que ca soit pour tout de suite, car comme beaucoup de grands de ce monde, l'ego de monsieur m'a l'air assez développé !

individuellement les planches sont à tomber à la renverse mais on tourne chaque page par curiosité pour ce qui va venir ! on est pas absorbé par ces histoires comme on devrait l'être..... dommage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enki BILAL   Mer 18 Avr - 19:51

pour ce qui est du travail avec un scénariste, tu peux relire les albums qu'il a fait avec Christin. Exterminateur 17 avec Dionnet c'est pas ça qu'est ça... mais bon, ça se lit.
En même temps, la SF version Pilote - et surtout celle de Metal Hurlant - n'a jamais été transcendante (pour ce qui est du scénario)... enfin disons que quand c'est une bonne histoire, c'est plus que génial, mais la norme c'est une narration qui sert de support au dessin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enki BILAL   Mer 18 Avr - 20:00

j'ai lu les deux premiers tomes de sa dernière téralogie...
Intéressant, mais Bilal se prend la tête à développer un univers, chose qu'il fait à mon avis perso assez mal, autour de son intrigue.
Mais faudrait que je lise la fin, quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enki BILAL   Mer 18 Avr - 20:12

Il a un bel univers qui est assez cohérent sur l'ensemble de son œuvre, sa narration tient bien la route aussi. Généralement, là où le bât blesse, c'est sur la construction générale de ses histoires : Il a une forte habitude à finir ses livres "en peau de boudin".
Sa tétralogie est bien amenée sur les deux premiers albums, elle commence à se disperser au troisième et du coup manque de matière pour le dernier.
On lui en veut pas beaucoup grâce à la richesse de son dessin, mais bon, s'il pouvait co-écrire ses histoires, il pourrait toucher quelque chose de vraiment très très beau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enki BILAL   Jeu 19 Avr - 1:27

Cassandre de la BD
Enki Bilal a une affinité particulière avec le fantastique et la science-fiction. Ses premières histoires courtes sont souvent des contes facétieux sur l'exploration des étoiles ou un futur apocalyptique. A l'époque de Métal Hurlant, il explorera le genre avec Dionnet dans l'album Exterminateur 17 (1979). Un roboticien se réincarne dans un androïde de guerre et menace l'ordre que ses inventions ont contribué à créer.



Quand Enki Bilal travaille seul, il créé spontanément un univers de science-fiction proche. Avec la Foire aux immortels en 1980, il pose les bases d'une vision pessimiste d'un futur déglingué. Le progrès technique cohabite avec une régression sociale dans un monde lépreux et suintant. Dans cet album, Alcide Nikopol et son fils sont manipulés par de mystérieux dieux égyptiens pour abattre la dictature fasciste qui règne sur Paris en 2023. La femme piège (1986) poursuit la série tout en rompant radicalement avec le tome précédent. Jill Bioskop réalise un reportage et parcourt le monde en 2025. Elle croisera le destin dufils Nikopol. De longs récitatifs, peu de phylactères, des vignettes de grand format, c'est un nouveau langage graphique qui permet d'explorer un univers qui s'enrichit.
Froid équateur clôture la trilogie Nikopol. Le récit est plus ramassé mais l'univers devient de plus en plus délirant. On suit Nikopol en Afrique et on découvre un monde dominé par des sociétés qui contrôle la finance et la technologie. Jill Bioskop, Horus le dieu renégat et Nikopol affrontent leur destin.



Le Sommeil du monstre rappelle graphiquement l'univers de la trilogie Nikopol. La nouvelle série est toutefois une anticipation proche plus ancrée dans notre présent, usant d'un ton plus grave. Le destin de trois orphelins nés à Sarajevo sous les bombes en 1992 structure le récit. Le Sommeil du monstre (1998) conte l'histoire de Nike, les plus âgé des enfants, génie de la mémoire devenu trentennaire. Nanotechnologies, informatique, conquête spatiale et robotique avancée côtoient la misère dans un monde décrépit menacé par les fanatiques religieux de l'Obscurantis Order.
Trente-deux décembre, paru en 2003, poursuit la série sous la forme d'une narration à trois voix, suivant chacun des enfants de l'hôpital de Sarajevo devenus adultes. Trois vision du même monde : l'humaniste, la scientifique et le guerrier débrouillard. Dans ce tome, Bilal crée également un saisissant génie du mal absolu : Warhole.
Bilal dresse le portrait d'un futur sinistre mais malheureusement tellement cohérent...

(Calliope # 7 - déc. 2006 / janv. 2003)



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enki BILAL   Dim 22 Avr - 3:34

Bilal à L'écran
Depuis la séance dominicale au casino de la Garenne-Colombes dans sa jeunesse, Enki Bilal a toujours été influencé par le cinéma. Sa première participation à un tournage le cantonne à sa spécialité avec la peinture de décors sur verre. Dans La Vie est un roman, Alain Resnais souhaitais renouer avec un des plus vieux effets spéciaux.



En 1989, un producteur propose l'aventure de la réalisation à Bilal. Avec l'aide de Christin (encore lui !) il développe sa thématique propre, une histoire de politique et de pouvoir. Disposant de moyens et d'un casting prestigieux, il réalise Bunker Palace Hotel.



"On avait pu construire des décors en dur, des souterrains et puis j'avais exploité ma ville natale pour donner ce surcroît d'exotisme bizarre", explique Bilal. Malheureusement le succès reste mitigé.


En 1997, "par réaction et pour affiner les choses", le dessinateur tourne Tykho Moon. Etrange histoire d'un Pierrot lunaire aux prises avec un dictateur et un étrange cancer bleu qui dévore le cerveau.



Bilal raconte : "on a bricolé comme on a pu. Dans Paris, à Düsseldorf, à Cologne. C'était très dur, mais on a approché quelque chose par ce décalage. J'aime beaucoup ce deuxième film, il a un côté un peu fou. L'image est léchée malgré le manque de moyens. Les acteurs sont formidables. C'était une façon d'approcher le cinéma et de rester moi-même".

Fort de ces deux expériences, Bilal explore une nouvelle frontière avec le futur film Trilogy. Il s'agira de recréer l'univers de la Trilogie Nikopol en mêlant images réelles et 3D.

(Calliope # 7 - déc. 2006 / janv. 2003)

Bon le texte date de 2003, apparemment le film a changé de nom.
Immortel ad Vitam est sorti en 2004.
Vous pouvez aller faire un tour sur le site du film.




Revenir en haut Aller en bas
Richter
Lézardeux immortel
Lézardeux immortel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12699
Age : 34
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Enki BILAL   Lun 23 Avr - 11:14

Il est vraiment sympa en plus ce film...Immortel...qu'on a en dvd avec Mezzo !! De bons acteurs (Lynda Hardy en tête qui est plus qu'une simple miss France...Thomas Kretschmann et Charlotte Rampling...une bonne histoire...bref j'ai beaucoup aimé !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arts.forumculture.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enki BILAL   Lun 23 Avr - 17:16

oui il est bien. Le problème, c'est que j'ai vu tous les films de Bilal au cinéma mais je n'ai ni VHS, ni DVD. J'aurai bien aimé les chroniquer mais mes souvenirs commencent à dater.
Pour ce que je me souviens, j'ai préféré Tykho Moon. C'est, des trois, celui qui est le moins "graphiquement" Bilal, mais c'est sans doute le plus proche de son univers. Je veux dire par là qu'il a réussi à transcrire son imaginaire en tant que réalisateur et non en tant que "dessinateur-qui-fait-un-film". Ce qui n'enlève rien au plaisir de voir ses autres films bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Dude
Lézardeux over-booké
Lézardeux over-booké
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1635
Age : 35
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: Enki BILAL   Lun 23 Avr - 19:31

Richter a écrit:
Il est vraiment sympa en plus ce film...Immortel...qu'on a en dvd avec Mezzo !! De bons acteurs (Lynda Hardy en tête qui est plus qu'une simple miss France...Thomas Kretschmann et Charlotte Rampling...une bonne histoire...bref j'ai beaucoup aimé !!
Moi aussi je l'ai ce DVD et pour mon avis c'est idem. même si je l'ai déja vu plusieurs fois je me prevois un visionnage dans les jours à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enki BILAL   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enki BILAL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Animal'z d'Enki Bilal
» Quelques gribouille du petit nilbroc.
» La tétralogie du Monstre
» Tryptique...
» Star Wars: Visions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-Lez' Arts - le forum culturel :: Les littéraires :: BD, Mangas et Illustrations-
Sauter vers: