-Lez' Arts - le forum culturel

Beaux-arts, musique, cinéma, littérature, jeux vidéo...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 FRED

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Belgarion
Lézardeux passionné
Lézardeux passionné
avatar

Masculin
Nombre de messages : 441
Age : 37
Localisation : Fressines
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: FRED   Ven 9 Mar - 1:16

Voici une petite biographie, pour commencer:

Fred, le père de Philémon, est né en 1931 à Paris.
Il est le créateur, avec Bernier (alias le professeur Choron) et Cavanna, de Hara-kiri (1960 – le papa de Charlie hebdo), avant d’être rejoint par Cabu, wolinsky, Topor, Reiser, Dimitri, Gébé. C’est dans sa baignoire que Fred trouve son inspiration. De son propre aveu, il lui arrive de prendre jusqu’à 5 bains par jours en attendant l’étincelle… (remarque, dans un bain, elle ne risque pas d’arriver (désolé))


Dès l’école primaire, Fred griffonne des bds dans ses cahiers d’école. Les bases de l’univers de Philémon sont déjà là en embryon. Déjà, en observant les cartes de géographie à l’époque, il imaginait que chacune des lettres incongrument couchées sur le papier desdites cartes existait réellement, avec sa faune et sa flore particulière, ses aventures… l’univers fantasmatique dans lequel évoluera philemon était déjà en train de se mettre en place. Il dévore Edgard allan poe, Dickens et oscar Wilde et cultive un appétit insatiable pour l’imaginaire et la fantaisie.

Aux alentours de ses 20 ans, après avoir fait quelques dessins pour France dimanche, Paris match, Le hérisson et Quartier latin. Mais c’est avec Hara-Kiri que sa passion pour la BD prend réellement son essor. C’est l’époque de « Les Petits Métiers », « Le Manu Manu », « Tarsinge l'homme Zan » et « Le Petit Cirque ».

Lorsque Hara-kiri s’éteint, Fred propose ses planches à spirou magazine qui les refuse avant de tenter sa chance avec « pilote » de Goscinny. Goscinny sera enchanté par les créations de Fred qui les qualifiera de géniales. Quelque temps plus tard, Philémon commençera à germer dans l’imagination de Fred, et, avec l’aval de Goscinny, il se lancera dans le premier des 15 tomes de Philémon.

Allez, voici un copier-coller pour finir ( Wikipedia ) sur les affinités de Fred avec quelques personnages célèbres :
« Parallèlement à ces publications, Fred fait plusieurs rencontres importantes, notamment avec Jacques Dutronc en 1970, pour qui il écrit plusieurs chansons, la plus connue étant "Le fond de l'air est frais". Ils feront ensuite deux livres disques pour enfants : La voiture du clair de lune et Le Sceptre. Il rencontre également Terry Gilliam, alors fauché et errant dans Paris ; Goscinny demande à Fred d'écrire un scénario pour lui, publié dans Pilote sous la forme d'un récit de six pages. Le succès venu, Gilliam avait cherché à joindre Fred, malheureusement occupé à faire de la plongée sous-marine aux Maldives. Ces contretemps sont agaçants, ils peuvent vous faire perdre vingt ans. Alors le message dit que Fred a toujours envie de travailler avec Gilliam et qu'il l'attend sur le second T à l'heure où les Manu-Manu vont boire. En 1991, il écrit des scénarii pour des courts-métrages réalisés par Daniel Vigne (le Retour de Martin Guerre), Jacques Rouffio et Gérard Zingg entre autres. Puis il écrit pour un long-métrage réalisé par Gérard Zingg : L'Autobus de la Haine




Et maintenant, une petite présentation de quelques épisodes de Philémon, afin de pouvoir donner un aperçu un peu ludique de l’univers fantaisiste et même parfois franchement délirant (mais c’est ce qui fait tout son charme) de Fred. La ballade commence par…


[Philémon et le naufragé du A
Première escapade de Philemon vers le monde des lettres, via un puits d’où remontent des bouteilles contenant le message « au secours ». Ces bouteilles, c’est Barthelemy le vieux puisatier qui les envoient. Tombé dans un puits il y a 40 ans, il est depuis prisonnier du « A », ou il a fait connaissance du centaure Vendredi, son désormais fidèle compagnon. Hélas, Philémon ignore comment quitter le A pour regagner le monde normal, au grand désespoir de Barthélémy.
Le « A » est une île pour le moins saugrenue, puisqu’on y trouve une flore bien étrange : Plantes horloges, arbre à bouteilles, lampes naufrageuses… la cabane sommaire que Barthélémy construisit lorsqu’il débarqua dans l’île se mit petit à petit à pousser comme une plante, à condition qu’on l’arrose un peu bien sûr. Ainsi, 40 ans plus tard, la modeste cabane est devenue un gigantesque palace, un véritable labyrinthe composé de pas moins de 892 chambres ! (et c’est vendredi le malheureux centaure qui fait le ménage)..
Il suffira qu’un navire bouteille accoste sur les plages du « A » pour que Philémon et Barthélémy entrevoient une « porte de sortie ». En effet, sur l’autre « A » de atlantique se trouve un labyrinthe permettant de rejoindre le monde normal…

Cette aventure de Philémon est assez intéressante. Elle constitue un bon aperçu de l’univers déjanté de Fred et elle sert d’introduction aux aventures ultérieures.





...





Le piano sauvage
Cette histoire fait directement suite au naufragé du A. Philémon a réussit à revenir dans le monde normal mais Barthélemy est resté dans le labyrinthe du A. C’est dans cet album que Philémon découvre que son oncle Félicien connaît le monde des lettres pour s’y être lui-même rendu plusieurs fois. Grâce à son aide, Philémon va pouvoir retourner dans l’univers des lettres. Hélas, a peine arrivé sur le N, il est arrêté pour avoir rebondi sur la pelouse et enfermé dans un zèbre jusqu’au jour de sa sentence : un concert au cours duquel il devra affronter le redoutable piano sauvage…






Le château suspendu
Barthélemy est nostalgique du A. Lui qui envoyait des messages de détresse dans l’espoir d’un jour revenir dans notre monde se morfond désormais et n’aspire qu’a revenir dans l’endroit qui a accueilli sa solitude de naufragé 40 années durant. Grâce à Félicien, Barthélémy réussit à réintégrer le monde des lettres, mais Philémon l’a accidentellement suivi… tous 2 se retrouvent sur le point du I. Là, le phare-hibou vient toutes les nuits pour guider les marins en perdition… Heureusement, le rayon lumineux pointe en direction du A. Et comme il est possible de fouler ce rayon, Philémon et Barthélémy peuvent cheminer en direction du A. Hélas, le phare-hibou s’envole à l’aube. Du coup, point de rayon lumineux pour supporter les marcheurs qui chutent… non pas dans l’océan mais sur une baleine-galère dans laquelle il devront ramer jusqu’à ce qu’une mutinerie éclate…


Le voyage de l’incrédule
Hector surprend Philémon et Barthélemy en pleine tentative de fugue nocturne. Il tapis dans l’obscurité pour les épier et les suit jusque dans la forêt. Là, ils retrouvent Félicien qui ouvre une braguette glissière dans le sol de la forêt. Hector révèle sa présence pour les gronder mais tombe par inadvertance dans le passage… il se retrouve sur l’île des souffleurs. Philémon parvient à le rejoindre mais tous deux sont victimes d’une attaque de comédiens barbares qui les emmènent de force jusque dans leur vaisseau théâtre.
Mais voguant sur l’océan, le vaisseau va être victime de l’attaque des criticakouatiks. Ces critiques flottants, nonchalamment enfoncés dans leurs fauteuils, obligent les vaisseaux théâtre à leur offrir une représentation. Si celle-ci leur déplait, ils coulent le navire sans autre forme de procès…





Simbabbad de batbad
Cette histoire n’est pas très folichonne. Elle est fantaisiste et alambiquée comme toutes les histoires de Fred, mais un peu fade par rapport à ce qu’il fait d’habitude. La suivante, par contre, à un scénario plutôt intéressant. Une sorte de mise en abîme de la BD, en quelque sorte…

Alors que Philémon se promenait tranquillement sous la clarté blafarde de la lune, sur le dos de son âne, le décor se bloqua soudainement. Mais que fait cette case gisant sur le sol ? Philémon la relève et une sorcière en sort. Une jeune sorcière de 724 ans. Elle essayait naïvement de dompter une case, mais sans la formule idoine, impossible d’obtenir l’effet escompté et le sort se retourna contre elle. C’est à ce moment que des réparateurs de case (maintenance de la BD oblige) choisirent d’intervenir pour rétablir le cours de la BD. Ils se saisirent de la case dans laquelle se trouvaient Philémon et la sorcière et l’emmenèrent hors de la BD. L’apprenti sorcière parvint à les changer en citrouille, mais trop tard ! Philémon et l’ensorceleuse de pacotille n’ont d’autre choix que d’errer hors case, à la recherche d’un moyen de réintégrer la BD…


...



et pour finir:

L’enfer des épouvantails :
Jour de pêche plutôt prolifique pour Barthélemy qui sort de l’eau un épouvantail. Un épouvantail déchu noyé par le paysan qui l’avait confectionné pour avoir sympathisé avec l’ennemi (les oiseaux). Mais alors que l’épouvantail raconte son histoire, des émissaires de l’enfer débarquent pour emporter ledit épouvantail dans les basses fosses ou il croupira pour n’avoir pas rempli son office. Mais au lieu d’embarquer l’épouvantail en question, les émissaires fourvoyés se saisissent de Barthélemy (qui est effectivement assez décrépi)…
Philémon décide alors de suivre les émissaires dans l’enfer des épouvantails…




voila pour ct aperçu qui, j'espère, n'était pas trop long..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxmomo
Lézardeux fou-furieux
Lézardeux fou-furieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2752
Age : 41
Localisation : Niort
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: FRED   Ven 9 Mar - 16:32

Merci pour ce petit résumé et ces images.
Mon personnage préféré c'est le Corbacobasket.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FRED   Sam 10 Mar - 3:00

C'est vrai qu'il est chouette le corbak. L'univers de Philémon est très beau aussi, c'est quand même l'oeuvre maitresse de Fred ! Et pi y'a le manu manu, tous ses montages photos etc etc...
Gros mercis à toi Belgarion pour cette présentation de Fred.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FRED   

Revenir en haut Aller en bas
 
FRED
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ami retrouvé, de Fred Ulhman
» Topic fermé | raison: BAN FRED BELMONT
» fred'pose
» [Vargas, Fred] Salut et liberté (Nouvelles)
» A bout portants de Fred Cavayé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-Lez' Arts - le forum culturel :: Les littéraires :: BD, Mangas et Illustrations-
Sauter vers: