-Lez' Arts - le forum culturel

Beaux-arts, musique, cinéma, littérature, jeux vidéo...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Osamu Tezuka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Numéro6
Lézardeux over-booké
Lézardeux over-booké
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1645
Age : 33
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Osamu Tezuka   Mar 13 Fév - 0:20

Il s'agit sans doute là de la personne qui a le plus marqué l'animation japonaise et le manga moderne, en lançant le genre.

Dans le secteur de la bande dessinée, il fut d'abord reconnu en 1947 par une de ses premières oeuvres La nouvelle île au trésor. Auparavant la création en bande dessinée avait assuré son developpement grâce à de courtes satires politiques. Osamu Tezuka a introduit l'utilisation de techniques de "zoom", de "panoramique" ainsi qu'une certaine forme d'expression de la rapidité. Il a ainsi créé un nouveau type de BD, les "bandes dessinées à histoires". Ses oeuvres suivantes Metropolis, Le monde perdu, Le royaume de la jungle et aussi plus tard L'oiseau de feu, Bouddha, Black Jack peuvent être considérées comme le véritable début d'une culture par l'image au Japon. Tout au long de sa vie il dessina environ cent cinquante mille pages de BD, créa plus de mille personnages au sein de sept mille histoires différentes. Osamu Tezuka developpa en premier lieu des personnages qui eurent une grande notoriété à la télévision comme Astroboy, le plus célèbre de tous ou le lion Léo qui symbolisaient la justice.

Osamu Tezuka traitait la nature comme une part de la vie globale de la terre. Il avait une certaine idée de la réincarnation et de la continuité de la vie comme une chaine (une notion tres asiatique), idée qui transparait un peu dans Les quatres musiciens de Brêmes (1984) mais plus encore dans La légende de la forêt (1987) long métrage inachevé (il manque les deux parties centrales) qui est probablement l'une de ses oeuvres la plus aboutie dans la forme et la plus personnelle dans le contenu du dessin animé.

il est décédé le 9 février 1989 à Tōkyō.


Parmi les oeuvres que j'ai pu lire, je vous conseille :

_ Ayako, en 3 volumes : Après-guerre au japon, L’occupant américain impose sa volonté au vaincu. Jusqu’a présent, la famille Tengé faisait loi à Yodoyama. Jiro Tengé, prisonnier de guerre, vient d’être rapatrié. Il est devenu agent secret au service des forces US. Il retrouve alors sa famille dont les liens se sont dénaturés, mais aussi une nouvelle petite soeur, Ayako, subissant le fardeau de la décadence de ses proches....
Ayako fait parti d’un des grands récits "social" de Ozamu Tezuka. Une fresque sur les bouleversements qu’a connu le Japon à cette époque au travers d’une riche famille provinciale qui ne sait plus trop où elle en est, accablée par les nouvelles réformes instaurées par les américains. Au travers de Ayako, victime innocente qui n’a rien demandé, Ozamu Tezuka oppose valeurs de cette époque. Tout n’est que manigances par crainte du déshonneur et la femme rabaissée et soumise.


_ Bouddha, en 8 volumes : Siddhârta est prince dans un royaume situé à la frontière du Népal et de l’Inde. Un beau jour, il quitte le palais et est confronté à la réalité de la vie. Dès lors, il n’aura de cesse d’apprendre et de rechercher la cause originelle de tout chose....
Un extraordinaire manga, une passionante et poignante épopée sur le destin d'un prince, qui deviendra l'une des figures religieuses les plus respectés du monde. Véritable plaidoyer pour la tolérance, la lecture de ce manga fait qu'on en ressort changé.


_ Le cratère, en 2 volumes : De nombreuses histoires courtes aux thèmes communs. Introspection, étrange, fantastique. Un mélange détonnant pour décrire la vie, ses absurdités, la bêtise de certaines réactions humaines aux travers de récits étranges.
Excellent pour se mettre à Tezuka, le cratère regroupe des histoires courtes, couvrant de nombreux sujets tel le racisme, le fantastique, l'absurde, la science fiction,...

_ L'histoire des 3 Adolph, en 4 volumes ( certainement mon préféré ) : Deux amis (d’origine Allemande et vivant au Japon) vont voir leur destin se séparer. En effet comment pourrait survivre une amitié un jeune Juif et le fils du consul d’Allemagne au Japon ? Tandis que l’un sera enroulé dans les jeunesses Hitleriennes l’autre essayera de survivre dans un Japon en guerre et allié de l’Allemagne nazie. Nous suivrons également l’épopée d’un journaliste Japonais dont le frère a été tué à Berlin après avoir pris en possession des documents compromettants sur les origines du Fuhrer et ses possibles parentés juives... Un document d’une importance capitale qui lui vaudra bien des malheurs...
Un sujet captivant, des personnages au caractère très fouillé, la petite histoire insérée dans la grande, tous dans ce manga en fait une excellente série, la transformation d’ Adolf Kaufman en monstre froid et inhumain est crédible et ça fait froid dans le dos ; un très grand titre du maître Tezuka !


_ Pour finir, Nanairo Inko, en 4 volumes : L’Ara aux sept couleurs est le nom de scène d’un comédien amateur, capable de remplacer au pied levé n’importe quel acteur et endossé n’importe quel rôle. Ce génie de l’interprétation travaille gratuitement à la seule condition de pouvoir voler les riches spectateurs durant ses représentations. Il est donc suivit de prés par la police en la personne de Mariko Senri, une jeune inspectrice, énergique, dont le seul défaut est d’être allergique aux oiseaux...
Chaque chapitre s’articule autour d’une pièce de théâtre plus ou moins connue, on passe ainsi du célèbre Hamlet de Shakespeare, au Téléphone de Menotti Gian Carlo, tous d’auteurs très divers et aux origines disparates. Pourtant tous ces récits ne prennent pas place dans un théâtre, ainsi, L’Ara peut se retrouver en premier ministre décédé ou encore en professeur particulier. Comme souvent avec Tezuka, l’humour est très présent dans ce titre, ici c’est la jeune inspectrice et son allergie qui tient le rôle du bouffon de service. Les personnages sont très variés et hétéroclites et touchent tous les milieux sociaux.


Voila, j'espère que ce petit topic vous donnera envie de lire du Tezuka, c'est un mangaka de génie qui a écrit sur de nombreux domaines tout en mélangant action, humour, émotion. Je n'ai pas chroniqué Blackjack ou le Roi Léo tout simplement parce que je ne les ais pas lu.
A noter la réédition de Phénix, plusieurs histoires à différentes époques autour du mythe du Phénix, et la sortie de Ludwig B., libre biographie inachevé sur le célèbre compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salem
Lézardeux de bronze
Lézardeux de bronze
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3552
Age : 38
Localisation : not' bon poitou, vindiou
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: Re: Osamu Tezuka   Mar 13 Fév - 0:30

Géniale, ta chronique, comme d'hab'! tu m'étonnes, John, que ça donne envie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Osamu Tezuka   Mar 13 Fév - 2:41

Ca donne l'eau à la bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Osamu Tezuka   

Revenir en haut Aller en bas
 
Osamu Tezuka
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pluto d'Osamu Tezuka et Naoki Urasawa
» Debout l'Humanité d'Osamu TEZUKA
» Osamu Tezuka
» Unico la petite licorne d'Osamu Tezuka...
» [dossier] Osamu TEZUKA, Le Dieu du Manga

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-Lez' Arts - le forum culturel :: Les littéraires :: BD, Mangas et Illustrations-
Sauter vers: