-Lez' Arts - le forum culturel

Beaux-arts, musique, cinéma, littérature, jeux vidéo...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Moebius/GIRAUD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Moebius/GIRAUD   Lun 18 Déc - 23:16

Docteur GIR et Mister Moebius.



Jean Giraud est né le 8 mai 1938 à Nogent-sur-Marne. Ses parents divorcent alors qu’il a trois ans et il est élevé en partie par ses grands-parents. C’est toutefois grâce à son père qu’il fait une découverte importante pour lui, entre quinze et seize ans : celle de la littérature de sience-fiction, qu’il lit dans les pages du magazine Fiction. Après deux années aux Arts apliqués, il demarre la bande dessinée en professionnel. Il débute dans Far West et collabore à des journaux catholiques comme Coeurs vaillants.

Vers 1955, il part rejoindre sa mère qui vit au Mexique, où elle s’est remariée. Là, il découvre en même temps la marijuana, le be-bop et les expériences de l’âge adulte. A plus d’un titre, Jean Giraud considère le Mexique comme une terre de prédilection, jusqu’à dire que d’une certaine façon Moebius est né au Mexique...

Le retour en France le fait déchanter. Il part à l’armée, passe seize mois en Allemagne et le reste en Algérie où il est d’abord standardiste puis attaché à la surveillance d’un dépôt de matériel. Il ne se bat pas ; il passe tout son temps libre à dessiner.

De retour sur le continent, il prend contact avec Joseph Gillain, dit Jijé, un des pilier de l’hebdomadaire belge Spirou. Giraud devient son élève et collabore à une des créations du maître, le western Jerry Spring, pour l’épisode intitulé la route de Coronado. En France, l’hebdomadaire Pilote, fondé notamment par René Goscinny, souhaite avoir une série western. Sous la signature de Gir, c’est le début de la collaboration avec Jean-Michel Charlier. Elle engendre Fort Navajo, appellation d’origine des aventures de Mike Steve Blueberry qui se poursuivent aujourd’hui encore. Apparue dans le numéro de Pilote du 31 octobre 1963, la série rencontre un succès toujours plus grand à chaque nouveau épisode. Elle compte aujourd’hui plus de 24 albums périodiquement réédités.
A travers cette série, qui constitue le véritable apprentissage de Giraud, le dessinateur se dégage peu à peu de l’influence de Jijé. Sous son impulsion, le scénario évolue également et intègre des ingrédients stylistiques venus du cinéma, de John Ford à Sergio Leone en passant par Sam Peckinpah. Blueberry acquiert ainsi un ton moderne et une intensité dramatique qui dépasent les modèles de la bande dessinée franco-belge pour la jeunesse. De l’avis des amateurs, les meilleurs épisodes sont les deux volets de la mine de l’allemand perdu et le sectre aux balles d’or, et le cycle Chihuahua Pearl, l’homme qui valait 500.000 dollars, Ballade pour un cercueil, le Hors-la-loi et Angel Face.

La signature «Giraud» et «Gir» représente à ce stade le dessinateur d’inspiration classique ou néo-classique. Toutefois, un autre versant créatif se développe chez lui, pour lequel il signera Moebius. D’abord pour aborder une veine satirique, dans la lignée du magazine américain Mad. Ce sont les début du label Moebius, pour le mensuel bête et méchant Hara Kiri, où il dessine de courtes histoires d’humour noir. Mais bientôt la dualité Gir/Moebius va prendre une toute autre ampleur.
En 1965, un nouveau voyage au Mexique se solde par une déception : Giraud se confronte à la solitude et l’angoisse. Il expérimente pour la première fois les champignons hallucinogènes. Lorsqu’il rentre, il se consacre bien sûr à sa production pour Pilote mais aborde également la science fiction par le biais de l’illustration ou de l’affiche. Il collabore régulièrement avec les éditions Opta, pour le Club du Livre d’Anticipation ou les magazine Fiction et Galaxie.
Enfin, entre 1973 et 1974, il signe pour Pilote quelques histoires au ton nouveau et libre qui annoncent la révolution Moebius, en particulier la déviation qui marquera des générations de dessinateurs. Mais c’est alors un phénomène plus vaste qui s’amorce : la naissance en France de la bande dessinée d’auteur, ou si l’on veut, de la bande dessinée «adulte» dont Moebius sera une des plus importantes références à travers le magazine Métal Hurlant.
Un différent survenu avec son éditeur français, Dargaud, à propos de Blueberry, conduit à l’interruption provisoire de la série quatre années durant, de 1975 à 1979. La création du magazine L’echo des Savanes en 1972 et le mouvement de la bande dessinée «adulte» en France, dérivé de l’underground américain et du désir de se libérer de la censure ou des limites imposées par la presse jeunesse, permettent à Moebius de s’épanouir. En 1974, il publie aux éditions du Fromage ‘émanation de l’Echo des savanes) Le Bandard fou. La même année Etienne Robial publie le premier album de bande dessinée qui ne mentionne sur la couverture aue le nom de l’auteur (et non celui d’un personnage) : c’est Gir, chez Futuropolis.



une des planches d'Arzach

1975 est une nouvelle date historique : elle voit la réunion de Moebius, Druillet, Dionnet et Farkas pour la création de Métal Hurlant et de sa maison d’édition Les Humanoïdes associés. La signature Moebius y trouve tout son sens et engendre, avec un grand bonheur expérimental et une nouvelle force d’expression, des créations régulièrement citées parmi les chefs-d’oeuvres incontestables de la bande dessinée : Arzach en 1976, cauchemar blanc en 1977 (pour l’Echo des savanes), Les yeux du chat avec Alexandro Jodorowsky en 1978 et Major Fatal ou Le Garage hermétique avec Alexandro Jodorowky en 1978 et en 1979. Chacune à leur façon, ces oeuvres révolutionnent la compréhension de la bande dessinée et en repoussent les limites créatives.


les yeux du chat


Le Garage Hermétique

Une nouvelle période s’ouvre alors pour Moebius. Sa rencontre avec Alexandro Jodorowsky sur le projet inachevé du film Dune, d’une part le mène à la création de L’Incal, d’autre part le lance sur de multiples collaborations cinématographiques : Alien du réalisateur Ridley Scott, le dessin animé de René Laloux Les Maîtres du Temps ou Tron de Steven Lisberger qui intègre des séquences animées par ordinateur.



Parallèlement, Moebius connait une remise en cause existentielle radicale : se passionnant pour les doctrines spiritualistes, il rejoint bientôt le groupe Isozen dirigé par Appel-Guéry. Il abandonne tabac, alcool ou toute autre substance ouvrant sur les paradis artificiels, pour devenir végétarien, s’établir pendant quelques années dans le Béarn près de Pau, puis s’envoler pour Tahiti quand le groupe va s’y implanter. Son séjour sera de brève durée. Attiré par le cinéma, il s’installe à Los Angeles et prend ses distances avec Isozen.


aquarelle pour le film d'animation Nemo

L’Incal devient un succès et l’équivalent en notoriété pour Moebius de Blueberry pour Gir ! Il partage alors son existence entre Los Angeles et Paris.



En 1984, il crée avec Jean Annestay et Gérard Bouysse une petite maison d’édition à Paris. AEdena, qui se consacre aux tirages limités des images de Moebius, aux recueils de ses illustrations, ainsi qu’à un nouveau cycle en bande dessinée : Le Monde d’AEdena, aujourd’hui repris chez Casterman.


sur l'étoile

A Los Angeles, il crée avec sa femme Claudine et Jean-Marc et Randy Lofficier une société qui le représente, Starwatcher graphic, et qui va permettre la traduction de son oeuvre complète en luxueux graphic novels chez Marvel, couronnant ainsi sa dimension d’artiste international.




Se pliant aux coutumes locales, Moebius dessine même en 1988 deux épisodes d’un super-héros légendaire Le Surfer d’Argent, sur un scénario de son créateur Stan Lee. L’un de ses projets les plus importants consiste à reprendre son personnage fétiche, le major Grubert, et à étendre Le Garage hermétique aux dimension d’un cycle à diverses facettes. Une nouvelle phase s’amorce doucement, et l’entité Moebius qui vit en Jean Giraud n’a pas fini de surprendre.

Jean Annestay in «les Mystères de l’Incal» éd. les Humanoïdes associés 1989


Le coeur couronné - tome un


Dernière édition par le Dim 4 Nov - 0:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moebius/GIRAUD   Lun 18 Déc - 23:26

c'est Sam Peckinpah et non Pekimpah.
Alej/xandro Jodorowsky et non Jodorowky.

Quand au Surfer d'Argent, ils devaient être contents qu'ils le fassent :
Le Surfer est un héros très peu apprécié aux States, aux côtés de ringards comme Green Arrow ou des trucs bizarres comme le Sub-Mariner période U-Decide.

Sinon Moebius, boh... j'en ai rien lu je crois...
Jamais eu la chance de tomber sur le premier tome de l'Incal... Mais si j'ai l'occase, j'hésiterais pas.... bien que tous ces trucs new-wave mystico pouet-pouet ce soit pas mon trip
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moebius/GIRAUD   Lun 18 Déc - 23:34

Excuses pour les fautes de frappe mais j'ai du tout retaper l'article dAnnestay qui me semblait bien fait... et j'suis pas très fort en dactylo.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moebius/GIRAUD   Lun 18 Déc - 23:46

sparave. J'pensais qu't'avais fait du copier coller en fait, et que donc c'était le journaleux qu'était con.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moebius/GIRAUD   Lun 18 Déc - 23:50

Mon "copié-collé" a duré deux-trois heures. Il est tiré du livre "les mystères de l'incal". Jean Annestay est un des grands spécialistes de la BD.
Revenir en haut Aller en bas
florentestbeau
Lézardeux over-booké
Lézardeux over-booké
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1957
Age : 33
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Moebius/GIRAUD   Lun 18 Déc - 23:56

je suis un fan inconditionnel de blueberry parce qu'il revisite tous les grands mythes du far west au travers d'une BD vraiment trés belle.
j'ajoute à ceux que tu as cité: le général tête jaune (cf: grande planche avec le camps indien dans la vallée sous la neige), et la tribue fantôme.! un must en terme de BD, aprés ca y'a pas grand chose qui peut me toucher ! faut dire que j'adore l'ambiance western. j'ajoute également que si tu aimes blueberry tu prendras également du plaisir à lire la jeunesse de blueberry, et le marshall blueberry '(que j'ai dans un beau coffret) te feront prendre un pied d'enfer. !

pour la création sous le pseudonyme moebius je suis beaucoup plus critique !!!! même si comme dans le cas de blueberry, des BD comme l'incal sont les références absolues de la BD de S.F je trouve les sénario vraiment poussifs. ce qui est trés typique de la BD, les auteurs ne savent pas se limiter pour faire un sénario agréable à suivre; ils racontent ce qu'ils ont envie de dessiner par moment .! aprés les BD de moebius ont toujours un élément interessant: dans l'incal pour moi c'était les couleurs absolument dingues ! et dans l'homme est il bon "arzach" l'esthétique globale avec des planches parfois proches de la gravure avec toutes les ombres en hachures...etc, mais pour le coup la BD en elle même ne raconte pas grand chose! c'est vraiment de l'ambiance..
jusqu'à la folle du sacré coeur qui est pour moi un échec ! je ne la trouve vraiment pas bonne: mais je pense que c'est la faute de jodo ! quand on est pas un adolescent aussi fou que lui on s'emmerde dans ces histoires !

voilou. et merci d'avoir chroniqué sur un artiste aussi admirable que Giraud ! dont j'ai un bel autographe dans ma chambre (même que) !


Dernière édition par le Mar 19 Déc - 0:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florentestbeau
Lézardeux over-booké
Lézardeux over-booké
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1957
Age : 33
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Moebius/GIRAUD   Mar 19 Déc - 0:03

pour moi c'est un peu l'inverse de bourgeon qui en SF, avec son cycle de ciann se place hors de porté de tout auteurs récents....... mais bon il ne faut jamais dire jamais !
alors que ses histoires de marins tournaient un peu en rond.!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moebius/GIRAUD   Mar 19 Déc - 0:39

Pas trop d'accord avec toi. Les passagers du vent de Bourgeon ne tournait pas en rond. Au contraire, c'est une épopée en cinq volumes qui est très cohérente. Le cycle de Cyan c'est pas mal, mais il commence à s'embourber au troisième volume... à voir la suite. Sinon ma grande préférence c'est les compagnons du crépuscule !

J'ai pas encore mis d'illustrations pour Blueberry mais ça ne va pas tarder. Il est difficile de séparer Giraud de Moebius, d'ailleurs les derniers Blueberry (la série Marshall) rappelle plus Moebius que Giraud. Y compris pour le scénario qui s'étend, qui s'étend... c'est l'inconvénient et la force de cette auteur. Pour ce qui est de la folle du sacré coeur, je te rejoint parfaitement. C'est un travail pas terrible... mais Moebius est si peu productif ces dernières années que j'avais craqué et pris les deux premiers albums de la série.
Revenir en haut Aller en bas
Numéro6
Lézardeux over-booké
Lézardeux over-booké
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1645
Age : 34
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Moebius/GIRAUD   Mer 20 Déc - 0:43

Pour ma part je suis plus Giraud que Moebius. J'ai commencé à le découvrir en entamant la série Blueberry par le volume 16 ( Le hors la loi ) ; ayant adoré je m'y suis mis sérieusement en commençant au début de la série. Divisé en plusieurs cycles, je pense que mon préféré concerne le trésor des confédérés même si il a tendance à s'éterniser sur la fin et bien sur le mini cycle La Mine De L'allemand Perdu et le Spectre aux balles d'or, parfait mélange de fantastique et de western. D'ailleurs le film Blueberry réalisé par jan Kounen s'inspire de ces deux volumes. A noter pour les fans de Blueberry qu'il existe un hors série intitulé " Il était une fois Blueberry " aux éditions Dargaud écrit par Daniel Pizzoli. Un ouvrage interessant et peu onéreux ( environ 15 euros ).

Lors du dernier festival d' Angoulême ( sous la neige - 5 heures de route Angoulême - Poitiers pour le retour ça je m'en souviendrais ) j'ai même réussi à me faire dédicacer par Giraud une de ses dernières oeuvres, "Icare" un mélange du mythe de Icare et de Akira, réalisé en collaboration avec Jiro Taniguchi, un excellent mangaka ( d'ailleurs je vous conseille Quartier Lointain ).

Pour en revenir Giraud-Moebius, on m' a récemment prété Jim Cutlass dessiné par Giraud et avec Charlier au scénario, du moins au départ. L'histoire est la suivante : Jim Cutass, nordiste et anti-esclavagiste convaincu, va venir dans le Sud récupérer l' héritage d'un oncle. Son arrivée se fera avec grand fracas!Voulant protéger des esclaves en fuite, il aura des démêlés avec Don Clay , riche terrien esclavagiste, et son sous-fiffre Playcard.Entretemps, Cutlass rencontrera sa cousine Carolyn avec qui il doit partager l' héritage et dont il tombera follement amoureux.
Hélas la Guerre de Sécession va éclater et c' est en vainqueur que, 4 ans plus tard, Jim reviendra. Ses supérieurs lui donneront alors la mission d' enquêter sur le Ku Klux KLan. Ces aventures vont l' amener à retrouver Carolyn, Don Clay et Playcard. Son enquête va mettre au jour une guerre secrète entre le KKK et le mystérieux Alligator Blanc, noir albinos qui promet à son peuple une Amérique noire....
Jim Cutlass est le Blueberry des sudistes. Le premier volume est signé Jean-Michel Charlier et l'on reconnaît assez vite la patte du scénariste, une histoire enlevée, beaucoup de rebondissements, dans le style feuilletonesque...Puis, la suite est scénarisée par Giraud (Rossi reprend le dessin et s'en tire très bien) et là on tombe dans le style inverse, l'histoire devient embrouillée, flirte avec le fantastique. Pourtant, malgré cette rupture, je dois admettre que j'ai plutôt bien apprécié ces albums pour l'ambiance qui s'en dégageait notamment avec l'apparition de morts vivants en rapport avec le vaudou.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moebius/GIRAUD   Sam 23 Déc - 3:18

Les éditions Dargaud semblent vouloir chouchouter Blueberry, ils lui ont fait un chouette site :
http://www.blueberry-lesite.com/

voici un site réalisé par un fan de Moebius :
http://manocorto.free.fr/index.htm
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moebius/GIRAUD   Sam 23 Déc - 4:11

albums Blueberry

Le cycle "Fort Navajo" (1963 - 1969)
les premières guerres indiennes



Le retour à la vie civile (1969)



Le cycle "le cheval de fer" (1970 - 1971)
les secondes guerres indiennes



Le cycle de "Prosit Luckner" (1972)



Le cycle "Chihuahua Pearl" (1973 - 1974)



Le cycle du "Premier complot" (1974 - 1975)
la déchéance de Blueberry



La jeunesse de Blueberry (1975 - 1979)



Le cycle du "second complot" (1980 - 1986)
le crépuscule de la nation Apache et la réhabilitation de Blueberry



Le second retour à la vie civile (1990)



Le cycle "Tombstone" (1995 - 2005)



Dernière édition par Flo le Sam 23 Déc - 4:44, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Richter
Lézardeux immortel
Lézardeux immortel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12699
Age : 34
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Moebius/GIRAUD   Sam 23 Déc - 4:15

J'ai modifié la présentation des images des albums, c'est mieux comme ça !! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arts.forumculture.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moebius/GIRAUD   Sam 23 Déc - 4:19

Jim Cutlass

Créée en 1978 par Giraud (dessin) et Charlier (scénario), cette série est reprise dix ans plus tard sous le trait de Rossi et le scénario de Giraud.
(merci Numéro 6, j'avais carrément zappé cette série)



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moebius/GIRAUD   Sam 23 Déc - 5:58

Le lac des Emeraudes
Gir - oeuvres tome 1



En 1981, les humanoïdes associés commence une série de recueil sur l'oeuvre de Gir. Toutes les BD qui n'avaient vu le jour qu'en magazine se retrouvent dans un bel album relié !
De 1956 à 1979, de Far West à Tintin en passant par Coeurs Vaillants, Pat, Total Journal, L'express et bien sûr Pilote !

La première bande dessinée réalisée par Jean Giraud :

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moebius/GIRAUD   Lun 18 Juin - 0:02

C'est formidable! Moëbius/Giraud... Que de bons trucs! Très regrettable que Giraud passe la main sur Blueberry... On ne peut pas l'égaler, il renouvelait l'univers (graphique) à chaque décors. Ce type est un pur phénomène!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moebius/GIRAUD   Lun 18 Juin - 2:28

en même temps, il n'est plus tout jeune et il a pas mal de projets sur le feu. Laisser la main, c'est un moyen pour que Blueberry lui survive... même si je regrette aussi qu'il arrête le dessin de cette série (est-ce qu'il continue le scénario ?).

Very Happy content de te lire ici Gambit !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moebius/GIRAUD   Lun 18 Juin - 15:50

C'est un très bel article que tu nous a mis sous le nez, Flo. Vrai que Sir Giraud n'a plus la même énergie... Mais c'est dommage qu'il s'attaque aux scénars'. "Venise céleste" m'a le plus impressionné et "Le Major fatal", graphiquement. Pour le Major, Moëbius suivait une commande mensuelle de 2 planches pour Métal Hurlant et cassait son style chaque fois, reproduisant la démarche sur la trame de l'histoire... Pour finir par dire assez récemment que s'il devait se retrouver avec un seul de ses albums sur une île déserte, ce serait celui-là: la richesse graphique de cette expérience est fabuleuse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Moebius/GIRAUD   

Revenir en haut Aller en bas
 
Moebius/GIRAUD
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Moebius/Giraud
» Moebius / Giraud , tant pis pour les non parisiens
» Jean Giraud, aka JiJé, aka Moebius
» [disparition] Jean GIRAUD alias Moebius...
» Jean Giraud décoré

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-Lez' Arts - le forum culturel :: Les littéraires :: BD, Mangas et Illustrations-
Sauter vers: