-Lez' Arts - le forum culturel

Beaux-arts, musique, cinéma, littérature, jeux vidéo...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 LUZ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: LUZ   Lun 14 Aoû - 6:59

Les Mégret gèrent la ville par le dessinateur Luz. Publié en 1998.


Les Mégret gèrent la ville - Cinq planches en extraits :
(lire la colonne gauche de haut en bas puis la colonne de droite en utilisant la loupe du navigateur)
- page 8
- page 11
- page 28
- page 42
- page 60



Préface par Cavanna

Quand la fantaisie de Luz l'amène à Vitrolles, charmante localité provençale qui se chauffe au clair soleil du Midi, dès qu'oscille par les rues ombreuses sa silhouette filiforme que précède une barbichette frissonnant dans la brise parfumée aux mille senteurs des collines, alors retentit un unanime, un immense "Té, vé, le pitchoun !"qui fait trembler les murs. Et toutes les casquettes volent en l'air, et toutes les fenêtres se garnissent de mâles profils aux fières moustaches et de doux minois aux yeux de braise. Et de tous ces yeux ruisellent les larmes du bonheur.

Pourquoi cet émoi ? Pourquoi ce bonheur ?

Parce que Luz, le petit Luz, si cher aux coeurs vraiment vitrollais, a apporté à sa patrie d'adoption ce bien inestimable : la gloire.

Cette gloire, il l'a dispensée à la vaillante cité à travers la personne de son maire bien-aimé, qui est ici, chose peu commune, un maire en deux personnes, en deux moitiés, plutôt, l'une féminine, l'autre masculine, réunies par le milieu comme les rois des jeux de cartes. Les gens du pays disent tantôt Madame le Maire, tantôt Monsieur la Mairesse, selon qu'ils sont enclins à honorer le sexe charmant ou à mettre en avant les vertus viriles.

Qui donc, de par le vaste monde, connaîtrait le nom de Vitrolles si Luz n'avait chanté les hauts faits de Cartherine-Bruno Mégret en une épopée dont les épisodes flamboyants illuminent chaque mercredi les pages de Charlie Hebdo, dix francs le numéro, tous kiosques et marchands de journaux sérieux ?

Luz est un artiste dont le talent (immense, et ce n'est qu'un début !) requiert une expression graphique à base d'encre de Chine épandue en gracieux méandres aux entrelacs plutôt visqueux, si vous voulez le fond de ma pensée, mais c'est un artiste bavard. Ses héros parlent. Parlent beaucoup. Parlent tellement que les paroles issues de leurs organes phonatoires envahissent la case aux strictes géométrie et repoussent les personnages dans les angles, posant des problèmes d'anatomie adaptative que Luz résout d'ailleurs avec brio, mais au prix d'acrobaties haletantes qui font suer d'angoisse le lecteur-spectateur.

Le premier regard est assez déroutant. L'oeil se perd dans un labyrinthe mou qui évoque assez une poêlée d'oeufs brouillés juste avant que le blanc ne se fige. Tout à coup, sur le point de désespérer, l'oeil aperçoit un repère salvateur. C'est une chose immuable où l'on peut voir une poignée de touches de piano en vrac ou bien le sourire d'un cheval qui vient de gagner le Grand Prix. Il s'agit en fait des dents de la moitié féminine de Madame-Monsieur le Maire. Le lecteur est sauvé. A partir de ce repère, il s'oriente.

Il reconstitue, en suivant du doigt, la silhouette en macaroni trop cuit de la Gourde, puis celle, dans un coin, bien calée dans sa chaise de bébé, du P'tit Rat, hérissé de piquants et de hargne.

Qu'auraient été le roi Dagobert sans saint Eloi, le roi d'Yvetot sans Béranger ? Que seraient les Mégret sans Luz ? Rien. Eh, oui.

L'Histoire passera, Les Mégret resteront. Grâce à Luz.

Si vous allez à Vitrolles, ne manquez pas le détour par l'hotel de ville. Demandez à voir Madame-Monsieur le-la Maire(sse). Ca vaut le coup d'oeil. Et n'oubliez pas d'emporter le présent ouvrage. Il-elle se fera un plaisir de vous le dédicacer. ( fin préface )



Les Mégret ne sont plus maires depuis 2002, mais comme le soulignait Cavanna, ils subsistent grâce à Luz et un peu grâce à moi aussi. geek
Revenir en haut Aller en bas
Salem
Lézardeux de bronze
Lézardeux de bronze
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3552
Age : 38
Localisation : not' bon poitou, vindiou
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: Re: LUZ   Lun 14 Aoû - 7:59

Trop bon!!!!! prie youhou ça fait bien plaisir de voir que tu as apprécié ce hors série commis par Luz', croquant l'affreux petit rat et sa gourdasse d'épouse!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richter
Lézardeux immortel
Lézardeux immortel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12699
Age : 34
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: LUZ   Lun 14 Aoû - 13:03

Un portrait au vitriol (forcément puisque c'est la ville de Vitrolles mouhahaha) de la grande gourde et du petit rat !! J'en ai lu quelques planches, ça m'a l'air pas mal du tout !! Salem, tu ne l'aurais pas ce hors série par hasard ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arts.forumculture.net
Salem
Lézardeux de bronze
Lézardeux de bronze
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3552
Age : 38
Localisation : not' bon poitou, vindiou
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: Re: LUZ   Mer 16 Aoû - 0:32

bé si je l'ai, comme la plupart des hors-série de Charlie!
Pis aussi le premier strip de "Maurice et Patapon", les deux charmantes bestioles, extraits :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LUZ   Mer 16 Aoû - 3:38

J'en ai pas mal aussi, des hors-série. Pour info, on peut encore se les procurer
en s'adressant directement au journal e-mail : francine.abo@charliehebdo.fr
ou alors sur des sites comme Priceminister, amazon etc...
Les Mégret gèrent la ville, hors-serie N°5 (84 pages) : http://www.bedetheque.com/serie-10315-BD-Charlie-hebdo-Hors-Serie.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Monsieur le baron - Luz - chez Bichro ( extraits )   Jeu 28 Déc - 20:25

Monsieur le baron - par Luz - chez Bichro 2002

Portrait d'un grand patron, le Baron Ernest-Antoine Seillière de Laborde qui fut à la tête du Medef ( le syndicat des patrons ) pendant de nombreuses années. Finalement pour être cynique, il suffit de n'avoir aucun soucis d'argent et de se laisser aller...

Avis : Le satirisme n'est jamais aussi drôle que quand il s'en prend aux cyniques. Et là avec le petit Ernest on est gâté. Je recommande vivement cette BD de Luz parue en 2002, 64 pages ( 151 strips ) de bonheur, de colère et de révolte.



6 strips et un dessin en extrait :
- Mauvaise nouvelle
- A votre service
- Analyse sans filtre
- Philosophe
- Liechtenstein
- Merci qui ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LUZ   Dim 18 Nov - 14:17

J'aime pas la chanson française - par Luz - 2007 - chez Hoëbeke
Cette BD sur Amazon



Des extraits
- La création d'un tube
- Universal Music
- Les conseils de Pascal Nègre
- Age tendre et tête de bois

Revenir en haut Aller en bas
Richter
Lézardeux immortel
Lézardeux immortel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12699
Age : 34
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: LUZ   Dim 18 Nov - 18:51

LeDuc a cette bd et elle est pas mal même s'il tape toujours sur les mêmes, genre Vincent Delerm...etc
Très bon choix de dessin pour illustrer cette bd !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arts.forumculture.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LUZ   Dim 18 Nov - 19:56

Bah il a raison de taper sur Vincent Delerm et sa yahourtière cassée....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LUZ   Lun 19 Nov - 8:54

C'est Delerm qui s'en prend le plus sur la tronche. 11 pages ( sur 62 au total ) lui sont consacrées.

J'aime beaucoup la chanson français en général, mais j'ai tendance à zapper assez rapidement Delerm, Bénabar, Cali, Obispo, Sansévérino, Grand Corps Malade ( il faudrait vraiment que quelqu'un lui dise, que son pseudo est tout pourri^^) ou encore Pagny, Corneille etc...

Luz aurait pu être beaucoup plus méchant. On sent qu'il s'est un peu retenu dans cette BD. D'un autre coté, même si ces chanteurs nous pourrissent les oreilles à longueur de journées ( Je devrais dire "je", je sais), si Luz s'en était pris aussi violemment à eux qu'aux politiques, s'eut été un peu déplacé ( s'eut été, c'eut été, sutété... confused ).

Luz est également dessinateur à Charlie Hebdo pour ceux qui ne connaissent pas. Je parle beaucoup des dessinateurs de Charlie, parce que la plupart des très bons dessinateurs satiriques y travaillent et que la presse satirique, c'est mon dada study

Luz à la Une du Charlie Hebdo de cette semaine.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LUZ   Lun 19 Nov - 15:32

c'eut été.

Et tu peux dire 'nous'.
Revenir en haut Aller en bas
Richter
Lézardeux immortel
Lézardeux immortel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12699
Age : 34
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: LUZ   Lun 19 Nov - 18:07

Quand on connait l'histoire de Grand corps malade, on trouve que son pseudo lui va comme un gant !! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arts.forumculture.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LUZ   

Revenir en haut Aller en bas
 
LUZ
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-Lez' Arts - le forum culturel :: Les littéraires :: BD, Mangas et Illustrations-
Sauter vers: