-Lez' Arts - le forum culturel

Beaux-arts, musique, cinéma, littérature, jeux vidéo...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Charte des responsabilités de l'artiste

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Charte des responsabilités de l'artiste   Mar 24 Juin - 15:15

CHARTE DES RESPONSABILITÉS DE L’ARTISTE

Cette proposition découle de la CHARTE DES RESPONSABILITÉS DE L’ARTISTE AU SEIN DE NOTRE HUMANITÉ, préconisée par l’Alliance pour un monde responsable, pluriel et solidaire, dont le but est celui d’inventer de nouvelles formes d’action collective, qui vont de l’échelle locale au niveau planétaire, ayant pour objectif d’influer ensemble sur l’avenir d’un monde de plus en plus complexe et interdépendant. Les artistes jouent un rôle fondamental dans cette réinvention du monde, qui est la raison même de cette Charte, où nous essayons de mettre en lumière notre fonction, ainsi que la façon dont nous entendons l’art, notre responsabilité, et les propositions d’actions.


Le rôle de l’artiste

“Le vrai devoir de l’artiste c’est celui de sauvegarder le rêve”, nous dit Modigliani. Et le rêve, dans un monde devenu marchandise, se rend lui-même mercantile. Rêve de consommation, d’un avoir en tant que synonyme de bonheur. Bien loin du rêve préconisé par Modigliani.

Rêve d’artiste, d’un art qui entraîne le dévoilement d’un monde et la création d’un autre, comme le souhaitait Octavio Paz. C’est bien dans ce monde de plus en plus disproportionné, rempli d’inégalités et dépourvu de charmes, que l’artiste se doit de relever le défi de son réenchantement. Ce qui veut dire tout mettre en œuvre afin de transformer la société par le truchement de l’art, en cherchant à faire marcher ensemble Don Quichotte et Sancho Pança : un rêve bien ancré sur le réel. L’art c’est le lieu par excellence de la subjectivité et de la création, en procurant la possibilité à tous ceux qui s’en approchent de changer leur vision du monde.

Serait-il possible de rêver d’un monde poétiquement habitable ? Un monde qui ne serait plus aride ? Un monde dégagé de la violence et des fondamentalismes, où les hommes s’entre-tuent ? Un monde qui ne se laisse pas faire par l’âpreté du gain, du profit, et où la liberté et la paix soient le patrimoine le plus prisé de la vie ? Un monde qui ne rende pas le prochain, ni soi-même, une “chose” ? Nous indiquons les chemins, mais nous n’avons pas de réponses toutes faites.

Nous savons que l’art fait partie intégrante de la société, en trouvant son cadre, finalement, dans l’éthique d’une vie reliée au paradigme-terre, au paradigme-rêve, au paradigme-émerveillement.

Peut-être, pourrions-nous nous acheminer vers cette direction afin d’essayer d’obtenir des réponses aux questions que nous venons de poser ci-dessus. Nous croyons, avec Marcel Duchamp, que l’art est “un moyen de libération, de sagesse, de contemplation et de connaissance”. Dans cette conception, l’art, en tant qu’expérience spirituelle de la condition humaine, est un langage essentiel de l’humanité, qui demeure inséparable de l’acte de vivre, de la liberté et de tout ce qui grandit par son intermédiaire. D’après l’artiste Bené Fonteles, l’un des membres du Réseau des Artistes en Alliance et du Mouvement ArtSolidaire, “l’art est un exercice intuitif visant une nouvelle façon d’apercevoir le monde, d’être et d’appartenir au monde”.

En résumé, la création artistique est vitale : pour la préservation de la mémoire ; pour le défi de l’invention ; pour la diversité et pour l’identité des peuples ; pour l’enracinement ethnique, social et culturel ; pour le dialogue interculturel ; pour l’enrichissement de l’imaginaire ; pour la construction de la subjectivité et de la qualité de l’être ; pour la promotion de l’éthique ; pour le rapprochement solidaire entre les personnes ; pour le rapprochement entre les personnes et la nature ; pour l’équilibre et pour l’intégrité spirituelle de la Planète ; et pour créer les conditions permettant le déclenchement d’un processus créatif au profit de la communauté des êtres vivants.


Considérant que l’art :

• c’est une façon universelle d’expression et de communication, qui préserve et encourage la diversité, ainsi que l’identité culturelle et spirituelle des sociétés, en renforçant le sens d’appartenance à l’humanité ;

• reste inséparable de l’acte de vivre, en se justifiant par son propre être, et n’étant ni au service d’une quelconque idéologie, ni l’outil ou instrument de qui que ce soit ;

• contribue à former des communautés d’émotion, en rassemblant les personnes par l’affect et par la solidarité ;

• est le produit de l’imagination créatrice qui entraîne la transformation du réel ;

• joue un rôle fondamental pour la réorganisation du tissus social, mis en déroute par la mercantilisation des rapports entre les humains, par l’individualisme et par la violence ;

• rend possible un vécu de création, en perçant un sentier vers le réenchantement du monde ;

• est un patrimoine de l’humanité et un champ d’intégration et de rapprochement entre les peuples ;

• est un langage privilégié pour la communication entre les jeunes, au moment même où ceux-ci manquent le plus de mythes fondateurs et de directives concernant leur quête dans le domaine professionnel et existentiel ;

• est susceptible d’être mis en œuvre avec plaisir, avec joie et avec humour, en procurant un vécu de création, le rêve et l’utopie ;

• peut encourager la capacité d’indignation devant les injustices sociales et par là inspirer le changement d’attitude concernant le rôle de la société civile ;

• rend accessible des sentiers vers la réinvention du monde.


L’artiste devrait prendre en charge :

• stimuler le dialogue avec tous les courants de pensée et de la création artistique, en faisant valoir les processus créatifs existants dans la société, et en essayant de déjouer l’emprise du marché, de tout pouvoir, des idéologies ou d’une quelconque discrimination à caractère culturel ;

• laisser ouverte son œuvre aux échanges, en rendant démocratique et en partageant l’acte de créer avec tout le monde ;

• établir des rapports avec les jeunes, en leur indiquant des chemins, ainsi que les défis à relever, dans la jouissance de la création artistique ;

• établir des rapports interculturels avec le public et avec l’ensemble de la société, en inspirant et en élargissant les processus créatifs en vue de la formation de la citoyenneté ;

• promouvoir la restitution au public des produits et des processus artistiques, en élargissant les occasions d’échange avec les gens par la diffusion et par la distribution de produits (livres, cd’s, etc.), ainsi qu’en stimulant l’inclusion des clauses visant cet objectif dans les offres d’appel, dans les lois d’encouragement de la culture et dans les actions culturelles ;

• renforcer les échanges et les occasions de dialogue interculturel, en tant que base de nouveaux paradigmes pour une humanité qui prenne en compte la paix,l’éthique et le réenchantement du monde ;

• donner sa contribution pour que les nouvelles technologies de l’information et de la communication puissent promouvoir la diversité culturelle et le contact des artistes avec le public ;

• contribuer à la démocratisation des médias et à l’élargissement des espaces de débat sur les moyens d’expression artistique, en redéfinissant le rôle de l’artiste et sa responsabilité en tant qu’expression culturelle vis-à-vis des supports de l’information ;

• contribuer à l’enseignement des arts dans le cadre de l’éducation aussi bien formelle qu’informelle ;

• participer et accompagner l’élaboration et la mise en place des politiques culturelles, soit individuellement, soit par l’ intermédiaire d’organisations professionnelles indépendantes ;

• stimuler la responsabilité sociale, culturelle et politique des pouvoirs publics et de l’initiative privée ;

• revendiquer et assurer le suivi de l’élargissement et de la distribution démocratique des budgets publics, ainsi que des droits garantis ou envisagés par les lois nationales et les accords internationaux, tels que le Pacte international des Nations Unies sur les Droits économiques, sociaux et culturels, la Convention sur la Diversité culturelle, la Rencontre sur la Protection du patrimoine artistique, organisée par l’UNESCO en octobre de 2005, et d’autres recommandations dans le domaine culturel ;

• protéger et propager le patrimoine matériel et immatériel de tous les peuples ;

• lutter pour le droit à un revenu digne, en cherchant à déclencher le débat sur la question des droits d’auteur ;

• protéger, contre l’appropriation indue de la part d’un tiers, les biens artistiques et culturels de tous les artistes, en particulier, de ceux qui appartiennent aux secteurs les plus vulnérables, tels que les descendants d’anciens esclaves, les indigènes et les maîtres, hommes et femmes, de la culture populaire ;

• stimuler la création d’associations et de coopératives,de lieux d’échanges et de réseaux, pour que les expériences de leurs membres puissent mieux être divulguées, et ceux-ci parviennent à intervenir sur la réalité culturelle où ils sont insérés ;

• lutter pour la préservation de l’environnement, en tant que condition essentielle pour une société soutenable, en se servant de matériaux qui préservent la nature ;

• occuper les rues et le quotidien, lieux par excellence de la vie communautaire, et non pas seulement les“temples” de la culture (centres culturels, bibliothèques, salles de théâtre et de cinéma, galeries, écoles, équipements publics) ;

• intégrer la conscience culturelle de l’Amérique latine par le truchement d’activités artistiques ;

• repenser les pratiques artistiques en prenant en compte le développement de la créativité à la lumière des valeurs éthiques et humanistes.


Propositions d’actions pour la diffusion de la Charte de Responsabilités de l’Artiste :

• faire usage du site du Réseau mondial des artistes pour la diffusion régulière des activités de ses membres, en articulant leurs actions ;

• promouvoir la présentation de cette Charte dans d’autres langages artistiques et supports de communication (théâtre, vidéo, radio, etc.) ;

• faire entrer les principes de la Charte des Responsabilités de l’artiste au sein de notre Humanité dans les politiques publiques ;

• créer des couloirs culturels en tant que territoires de responsabilité visant le développement du dialogue interculturel dans les villages, les régions et les pays de l’Amérique latine, par la diffusion de cette Charte dans ces lieux ;

• établir l’articulation entre foyers d’art et éducateurs engagés dans la discussion et la divulgation de cette Charte ;

• promouvoir des échanges intergénérations sur cette Charte ;

• promouvoir des ateliers de sociodrame, des enquêtes socio-culturelles, des pédagogies de l’écoute, du théâtre spontané, des conversations dans les lieux publics, du théâtre de l’opprimé et d’autres méthodologies pour travailler le contenu de cette Charte ;

• élaborer et socialiser une méthodologie qui fasse valoir les identités et les diversités locales, en stimulant les valeurs qui ont inspiré la Charte des Responsabilités de l’artiste au sein de notre Humanité, tels que :

• La Terre est notre seule et irremplaçable matrie.

• L’humanité dans toute sa diversité appartient au monde vivant et elle participe de son évolution.

• Nos destins sont inséparables et l’ampleur des crises de notre temps nous montre ce qui est en question aujourd’hui : le don de la vie en soi. La vie n’est pas créée par les êtres humains, ceux-ci appartenant à la vie.

• L’humanité et sa diversité ont la charge de préserver le droit à la vie.

• L’artiste peut contribuer à la préservation et au déploiement de la vie, ainsi qu’à la sauvegarde du rêve.

cette charte a été écrite par l’Alliance mondiale des Artistes avec la collaboration d’un institut d’éducateurs en arts qui conseille le gouvernement brésilien.
Revenir en haut Aller en bas
 
Charte des responsabilités de l'artiste
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-Lez' Arts - le forum culturel :: La poubelle du forum :: La poubelle du forum-
Sauter vers: