-Lez' Arts - le forum culturel

Beaux-arts, musique, cinéma, littérature, jeux vidéo...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les romans de Jean-Louis Costes

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les romans de Jean-Louis Costes   Jeu 17 Avr - 23:24

HEIL COSTES !



le 26 sort "Un Bunker en banlieue", troisième roman de Costes, que je compte me lire.

Donc jme suis dit pourquoi pas un topic. . .

En attendant, voici un texte de lui-même, comment dire... Très très long, et très très dur.

âmes sensibles s'abstenir

J'ai pas encore tout lu, mais c'est vraiment hardcore, et témoigne vraiment de l'attraction-répulsion qui unit à JLC toute personne osant se pencher sérieusement sur son oeuvre.

Citation :
Le mâle prend la femelle de force. C’est la loi de la jungle dans la jungle et
aussi dans les villes, parce que la loi de la jungle, elle est pas dans la
jungle mais dans les couilles. Les couilles sont pleines, la queue est raide...
Et je hurle à la pleine lune et sors chasser la femelle à minuit comme mon chat
Minou, si ronron à la maison, mais si violeur fou la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les romans de Jean-Louis Costes   Ven 18 Avr - 2:35

Neutral j'ai toujours du mal avec les textes écrits pour choquer... c'est souvent surfait et ça ne va pas très loin.
Les écrivains les plus vindicatifs n'ont pas besoin d'utiliser le langage ordurier... en même temps j'ai envie d'écrire que je chie sur ce connard de Céline et je vomie ses pâles copies. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Salem
Lézardeux de bronze
Lézardeux de bronze
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3552
Age : 39
Localisation : not' bon poitou, vindiou
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: Re: Les romans de Jean-Louis Costes   Ven 18 Avr - 5:51

Ah mais je ne crois pas que Costes écrive "juste" pour choquer... idem pour ses performances... il y balance ses fantasmes, ses tripes, sa rage, sa haine de soi et du genre humain. Alors ça choque, ça dérange, ça scandalise... c'est cru, brut, ça met le doigt là où ça fait mal... ça pointe le dégout de soi, des autres, ça cause de choses très taboues, pis c'est désespéré... Pourtant souvent ça me fait rire... surtout ses chansons en fait, n'ayant jamais lu ses romans, juste quelques textes deci-delà...

Voici le texte de Mon grand-père, immigré fasciste raciste anti-français (texte censé être en intégralité)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les romans de Jean-Louis Costes   Ven 18 Avr - 7:59

Le texte du grand-père arménin commence pas mal mais on bout d'un moment on s'ennuit.
C'est cru, oui.
Ca pointe le doigt où ça fait mal, je vois pas où ?
le dégoût de soi et des autres, bien sûr. Même le dégoût du texte.
Et pi les briseurs de taboues... on nous en sort régulièrement. Ils sont bien encadrés dans de belles maisons d'éditions, ne causent que d'eux et de la société pourrie mais ne pousse pas plus loin parce qu'on ne critique pas non plus une société qui te remplit les poches.
et l'humour... bah ça doit faire son effet chez le borgne mais bof :
citation a écrit:
Et que je me les saute et que je me les viole et que
je me les torture... Et le top ça serait que je branche une vieille
salope de trente ans pour filmer pendant que je les nique... Et de
temps en temps je m’arrête de coïter la gamine pour vérifier que la
chatte de la vieille salope est bien mouillée... Quoi ! Tu mouilles pas
vieille salope?! C’est quoi ton problème, ménopausée ? Ça te rend
jalouse, connasse, que je nique les jeunes et que toi la vieille tu te
retrouves préposée à la caméra et plus à la queue? Ah vieille pute,
avoue que ça t’exciterait grave que je t’attache à sa place et que je
t’encule! Mais désolé poufiasse, même le violeur n’a qu’une queue et
fait ce qu’il peut !
C'est facile de baver ce genre de textes.
sujet : le matin
"Ma salope de réveil n'en finissait pas de jacasser d'un silence d'enculé. Son mutisme de trisomique m'avait fait merder mon réveil... fissa ma branlette matinale et le p'tit déj' dégueu ! je dévale ces escaliers de merde qui manque à chaque fois de partir en couille, me mange la gueule dans le tapis du premier (encore cette vieille gouine de portugaise pue-la-moule qui l'a placé de traviolle), traverse la cour qui embaume la pisse et le foutre..." etc etc... Il va mettre deux ou trois pages pour rater son bus. A la fin du livre, on connaitra son emploi du temps de la journée What a Face
bon il est tard

Bref, je trouve ça nombriliste, révolutionnaire de salon, opportuniste...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les romans de Jean-Louis Costes   Ven 18 Avr - 18:09

Flo a écrit:
Ca pointe le doigt où ça fait mal, je vois pas où ?
Est-ce seulement LA PEINE de préciser ?
Revenir en haut Aller en bas
Gilles de Rais
Lézardeux passionné
Lézardeux passionné
avatar

Nombre de messages : 582
Age : 33
Date d'inscription : 27/05/2007

MessageSujet: Re: Les romans de Jean-Louis Costes   Ven 18 Avr - 18:12

Citation :
Il va mettre deux ou trois pages pour rater son bus. A la fin du livre, on connaitra son emploi du temps de la journée
bon il est tard
Bref, je trouve ça nombriliste, révolutionnaire de salon, opportuniste...

Héhé..... c'est vraiment bizarre, les sentiments que tu restranscris sont exactement les mêmes que j'ai eu quand j'ai lu Nadja d'André Breton. c'est hors-sujet comme remarque, mais vraiment ça m'interpelle.
Bon sinon, pour Jean-Louis Costes, même si je ne connais pas trop, j'éprouve les mêmes impressions que toi à son sujet, surenchère gratuite et qui n'apporte pas grand-chose.
Allez, je vais quand même me mettre une petite "danse des crottes", moi .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enelya
Lézardeux over-booké
Lézardeux over-booké
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1512
Age : 32
Date d'inscription : 16/08/2006

MessageSujet: Re: Les romans de Jean-Louis Costes   Sam 19 Avr - 1:17

Monsieur Pastèque a écrit:
[...] l'attraction-répulsion qui unit à JLC toute personne osant se pencher sérieusement sur son oeuvre.
Je crois que ce sont exactement les mots qui conviennent... une sorte de fascination malsaine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les romans de Jean-Louis Costes   Sam 19 Avr - 1:46

hinhinhin... je sais, j'en parle bien... C'est peut-être parce qu'étant la madam pipi, je connais tout de la vie, car le monde entier passe dans mes WC.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les romans de Jean-Louis Costes   Sam 19 Avr - 5:44

Monsieur Pastèque a écrit:
[...]car le monde entier passe dans mes WC.
mets un lien avec VDM What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les romans de Jean-Louis Costes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les romans de Jean-Louis Costes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-Lez' Arts - le forum culturel :: Les littéraires :: Théâtre, Policier et autres genres-
Sauter vers: