-Lez' Arts - le forum culturel

Beaux-arts, musique, cinéma, littérature, jeux vidéo...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Empyrium-accoustique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Richter
Lézardeux immortel
Lézardeux immortel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12699
Age : 34
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Empyrium-accoustique   Mar 23 Oct - 2:21



Pour simplifier, la discographie d'Empyrium a connu deux étapes :
2 albums de Dark Symphonic Folk Metal, A Wintersunset...et Songs of Moors and Misty Fields et 2 albums de Darkwave Acoustic, Where at Night the Wood Grouse Plays et pour finir en beauté, Weiland.
2 albums plus métal et 2 autres qui lorgnent du côté de l'accoustique et ce sont ces deux derniers qui m'intéresseront ici.

Empyrium, c'est un duo venu d'Allemagne : Ulf Theodor Schwadorf et Thomas Helm composent le groupe.



Where at night the wood grouse plays

1/ where at night the wood grouse plays
2/ dying brokenhearted
3/ the shepherd and the maiden ghost
4/ the sad song on the wind
5/ wehmut
6/ a pastoral theme
7/ ubendrot
8/ many moons ago
9/ when shadow grow longer 99

En 1999, Empyrium délaisse son côté metal et sort un album dans la veine de Kveldssanger d'Ulver. On retrouve à peu près les mêmes instruments : guitares accoustiques, flute, choeurs masculins, chant narré et certains morceaux sont entièrement instrumentaux (2, 6...a pastoral theme est un vrai bijoux et 7).
Tout comme le Kveldssanger d'Ulver sorti 3 ans plus tôt, ce disque d'Empyrium a beaucoup trop court...on en demande plus !! 33 minutes et 35 pour Kveldssanger...
L'ambiance est mélancolique à souhait et les choeurs ont un rôle un peu différent par rapport à celui de la bande de Garm...je les trouve plus apaisants ici.

where at night the wood grouse plays
http://fr.youtube.com/watch?v=Sll87NkjAtA

A pastoral theme
http://fr.youtube.com/watch?v=JiQK1ZQ3vmc


Dernière édition par le Mar 23 Oct - 13:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arts.forumculture.net
Salem
Lézardeux de bronze
Lézardeux de bronze
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3552
Age : 37
Localisation : not' bon poitou, vindiou
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: Re: Empyrium-accoustique   Mar 23 Oct - 3:32

Après Where at Night the Wood Grouse Plays, vient cette petite merveille de Weiland... Difficile de décrire son univers et l'intensité émotionnelle qui s'en dégage (m'enfin c'est un peu le cas pour tous leurs albums)... on est comme complètement envouté...
Die Schwäne Im Schilf

Vidéo d'un fan qui reprend Waldpoesie à la gratte, il se débrouille pas mal!
Waldpoesie

EDIT: En fait je préfère cette vidéo : Waldpoesie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richter
Lézardeux immortel
Lézardeux immortel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12699
Age : 34
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Empyrium-accoustique   Mar 23 Oct - 13:40

Très sympa la dernière vidéo mais c'est un peu chiant de pouvoir uniquement se farcir des gens qui massacrent à la guitare des titres magnifiques (bon là ce n'est pas le cas mais ça arrive souvent)

Un titre de Weiland ici :
http://www.myspace.com/empyriummistyfields

Weiland est sorti dans plusieurs versions dont une en 3 cds...c'est le dernier album d'Empyrium car les deux membres ont décidé de se consacrer à d'autres projets (dont The vision bleak, projet gogoth).
Pour la version en 3 cds, la répartition était la suivante : les 6 premiers titres sur le cd 1, Waldpoesie sur le cd 2 et la fin sur le troisième.



1. Kein Hirtenfeuer Glimmt Mehr 02:36
2. Heimwärts 06:52
3. Nebel 02:18
4. Fortgang 07:11
5. A Capella 00:51
6. Nachhall 01:31
7. Waldpoesie 13:56
8. Die Schwäne im Schilf 05:47
9. Am Wasserfall 01:48
10. Fossegrim 03:34
11. Der Nix 02:47
12. Das Blau-Kristallne Kämmerlein 01:31

L'album commence par une intro à la flûte dans la lignée de Where at night the wood grouse plays mais la batterie et les chants plus prononcés font leur retour. Empyrium se démarque de sa comparaison avec Ulver pour nous offrir un album beaucoup plus complexe et de toute beauté.
Le morceau numéro 4 est un de mes préférés. Un chant mélancolique, du violon et un chant beaucoup plus torturé pour finir en beauté ce morceau (on se croirait revenu aux anciens titres d'Empyrium).
On termine ce premier cd avec un titre A capella et un autre à la mélodie simple.
Deuxième cd, on attaque le chef d'oeuvre de l'album qu'est Waldpoesie...14 minutes de toute beauté !! Un passage vers 2'30 est absolument oppressant!!
Le troisième cd voit l'apparition du piano...on continue dans la même ambiance mélancolique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arts.forumculture.net
Belgarion
Lézardeux passionné
Lézardeux passionné
avatar

Masculin
Nombre de messages : 441
Age : 37
Localisation : Fressines
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Re: Empyrium-accoustique   Mar 23 Oct - 20:56

Il y a longtemps que je voulais faire un topic sur Empyrium sans jamais oser me lancer. Par peur sans doute de me perdre dans une kyrielle de superlatifs, par peur de me vautrer dans mon absence totale de subjectivité en ce qui concerne ce groupe. Car pour moi, il est unique. La musique d'Empyrium est empreinte d'une poésie sans égale.

C’est tout un univers qui est contenu dans « Weiland », la perle des perles. Les différentes chansons qui illuminent ce chef d’œuvre sont autant d’odes à la beauté, à la pureté de la nature… ces musiques parfois douces, parfois sauvages, mélancoliques… nous prennent par la main et nous entraînent à leur suite dans un maelström de couleurs, dans un tourbillon d’émotions dont on ne peut sortir indemne. Le groupe nous entraîne à sa suite dans la contemplation d’horizons sans noms, de paysages oubliés, infinis… on entend des cloches cristallines tinter quelques part dans l’éther, le bruit d’une chute d’eau… et surtout, on se retrouve plongé au cœur de la forêt. En son cœur mystérieux et secret. Dans un cocon intime dans lequel on se laisse bercer langoureusement… avec à l’âme un doux sentiment de plénitude…

En un mot, la musique est belle, magnifique même. Tout l’album est un hymne sublime à la beauté. Mais il comporte également des nuances : sombres, inquiétantes (deux passages avec une voix black, notamment, des chuchotements, un sentiment de danger, d’oppression…) ou encore dépressives et lancinantes (les trois dernières chansons, enchaînées, et qui n’en font au finale qu’une, sont à ce titre un exemple de musique introspective. Elles sont tristes comme rarement une musique peut l’être, mais elles sont en même temps magnifiques dans cette tristesse et invitent au recueillement, à la méditation…)

Sad

Je lisais quelque part sur un site de metal une chronique ou l’auteur comparait « Weiland » à un conte de fée, à une histoire racontée au coin du feu. Il se sentait transporté vers des bois majestueux, plongé dans un merveilleux voyage à l’intérieur du monde forestier. J’ignore d’ou lui est venu cette image (peut-être tout simplement des paroles, mais comme tout est en allemand, j’ignore leur signification), mais c’est vraiment ce que reflète la musique d’Empyrium. Une plongée dans une contrée lointaine ; forêt ou autre, en tout cas une contrée d’un autre monde, onirique, fantastique… et surtout empreinte de poésie.

Bon, je finis sur une (petite) note technique en citant un bout de chronique de « Darkmag » :
« On se perd dans les mélopées enivrantes distillées à nos oreilles, et on en oublie l’espace et le temps. Instrumentalement parlant, les Allemands montrent un professionnalisme absolu, l’utilisation d’instruments divers (guitare acoustique, guitare folk, piano, violons, violoncelles, flûte...) confèrent un véritable esprit, une vie palpable et écrasante aux morceaux. »

Bref, ce groupe, et en particulier « Weiland » est un véritable joyau que je place depuis la première écoute sur un piédestal duquel il n’est pas prêt de descendre. J’ai souvent vibré sur des musiques mélancoliques en tous genres, mais jamais avec la même intensité qu’avec Weiland. Bref mieux vaut écouter, pas avec septiscisme (j’espère ne pas en avoir trop fait, afin de ne pas susciter cette réaction chez l’auditeur, justement. Mais quand on aime, il est facile de se laisser emporter Embarassed )mais avec la volonté de se détendre, de céder à l’invitation au voyage ; allongé, dans le noir, les yeux fermés, de préférence. J’espère que d’autres pourront ainsi vibrer à l’unisson de cette musique et venir errer à leur tour dans les contrées des rêves (tiens, je suis sur que cet album aurait plus à Lovecraft !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Empyrium-accoustique   Jeu 22 Nov - 0:06

Merci pour tout ça les gars... En plus d'approuver totalement et d'avoir eu du plaisir à lire ça ( bien écrit ! ), ça m'évite de faire une chronique là-dessus, moi qui n'aime pas trop en faire n'ayant pas d'expérience.

Empyrium, un groupe que j'adore, principalement pour les albums plutôt accoustiques.

J'adore !
Revenir en haut Aller en bas
maxmomo
Lézardeux fou-furieux
Lézardeux fou-furieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2752
Age : 41
Localisation : Niort
Date d'inscription : 10/02/2007

MessageSujet: Re: Empyrium-accoustique   Jeu 22 Nov - 1:18

Oué, c'est vraiment jouissif à écouter. Profond, pas agréssif...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Empyrium-accoustique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Empyrium-accoustique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [1914][scratch][appareil de détection accoustique allemand
» Tournée acoustique 2011
» [musique] Boyce Avenue: chansons reprises en acoustique
» des bouchons d'oreille efficaces ?
» Isolation accoustique de voies Piccolo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-Lez' Arts - le forum culturel :: Les musicos :: Autres genres musicaux-
Sauter vers: